Caluire, l’alternative idéale à la Croix-Rousse

Publié le

Vous rêvez de vous installer à la Croix-Rousse mais les prix de l’immobilier sont trop élevés pour vos moyens ? Repliez-vous vers le marché de Caluire, une ville accolée au 4e arrondissement de Lyon et découpée en une dizaine de quartiers très différents, où il faut compter en moyenne 4 000 euros/m2. Les conseils d’Isabelle Cinquin, la directrice de Orpi Caluire Bourg.

Il faut désormais compter au minimum 5 000 euros/m2 pour un bien à la Croix-Rousse. Trop cher pour de nombreux acheteurs qui préfèrent investir à Caluire, de l’autre côté de la montée de la Boucle, où le prix au m2 atteint en moyenne 4 000 euros. 

Et si le quartier autour de la station de métro Cuire et la clinique Protestante est très demandé, « les prix restent toujours inférieurs à ceux pratiqués à la Croix-Rousse », assure Isabelle Cinquin, la directrice de Orpi Caluire Bourg.

 

ENTRE 4 000 ET 4 600 DANS LE QUARTIER DE CUIRE

Il faut en effet compter entre 4 000 et 4 600 euros/m2 dans le quartier de Cuire, compris entre le boulevard des Canuts, la rue Chevalier et le quai Clémenceau. Les prix sont plus bas le long de la Saône, où certains biens sont proposés à environ 3 500 euros/m2, mais montent à mesure que l’on se rapproche du haut de Cuire, autour de la station de métro.

 

Ainsi, dans le secteur de Cuire-le-Bas, l’agence Orpi Caluire Bourg a récemment vendu un appartement traversant et lumineux de 136 m2 avec quatre grandes chambres, ainsi que trois balcons, une place de parking et un garage pour 465 000 euros. Soit à peine 3 400/m2.

 

A l’inverse, ce T3 de 73 m2, situé à 10 minutes à pieds du métro Cuire, est parti à 339 000 euros, soit 4 600 euros/m2. Mais il était situé dans une résidence de standing et bénéficiait d’un rez-de-jardin de 82 m2, une rareté si près de la Croix-Rousse.

 

BISSARDON ATTIRE LES BOBOS DU 4e ET 6e ARRONDISSEMENT

Toujours dans le secteur limitrophe de la Croix-Rousse, le quartier de Bissardon, qui longe la montée de la Boucle, est devenu ces derniers temps le repaire des bobos qui viennent aussi bien du 4e que du 6e arrondissement de Lyon. Les rues de Margnolles et Pasteur sont notamment prisées.

Il faut dire que le quartier de Bissardon est bien desservi par la ligne de bus 38, qui mène directement à la Part-Dieu, et profite d’un accès facilité à la Cité Internationale grâce à la Passerelle de la Paix, qui enjambe le Rhône à 500 m de là. Mais les prix ont tendance à monter et flirter avec les tarifs croix-roussiens.

 

Dans ce quartier Bissardon, l’agence Orpi Caluire Bourg vient par exemple de céder un très beau T4 de 103 m2, avec une terrasse proposant une vue époustouflante sur le parc de la Tête d’Or et la Part-Dieu, au prix de 495 000 euros. Soit quand même 4 800 euros/m2.

 

SAINT-CLAIR, UN QUARTIER IDÉALEMENT SITUÉ ET EN DEVENIR 

En remontant le quai Aristide-Briand, toujours le long du Rhône, on arrive au quartier Saint-Clair, situé face de la Cité Internationale que l’on rejoint en deux minutes grâce à la Passerelle de la Paix. Un quartier un peu bruyant, en raison du trafic automobile, mais idéalement situé et qui est « en devenir », selon Isabelle Cinquin de Orpi Caluire Bourg. Notamment grâce aux travaux de pacification du cours Herbouville, qui marque dans son prolongement l’entrée de Lyon.

L’agence propose ainsi actuellement un bel appartement de 64 m2 avec terrasse exposée ouest et garage, dans une construction récente avec ascenseur, à 271 000 euros. A 4 200 euros/m2, c’est un bien idéal pour des primo-accédants.

 

MONTESSUY, DE GRANDES SURFACES TRÈS ABORDABLES

Au dessus de Saint-Clair, le quartier de Montessuy, qui héberge notamment la piscine municipale, a longtemps eu mauvaise réputation en raison de la présence de grandes barres d’immeubles.

Mais d’importants travaux de réhabilitation engagés par la mairie de Caluire, ainsi que les vues exceptionnelles proposées par ces appartements, souvent de grandes surfaces, ont fait remonter la cote de Montessuy, qui est aussi relié au centre de Lyon par la ligne C13.

 

Il y a pourtant encore de bonnes affaires à réaliser, puisque le m2 dépasse rarement les 3 000 euros. Et les acheteurs ne s’y trompent pas : l’agence Orpi Caluire Bourg vient de vendre en deux jours un grand T6 de 132 m2, avec superbe vue sur Lyon, garage et place de stationnement, pour 355 000 euros, soit à peine 2 700 euros/m2.

 

LE BOURG, UNE VIE COMMERÇANTE DIGNE DE LA CROIX-ROUSSE

Mais le cœur battant de Caluire, c’est évidemment son bourg, autour de la mairie et ses commerces qui n’ont rien à envier à ceux de la Croix-Rousse. Chocolatier, poissonnier, charcutier, fromager, fleuriste, sans compter les nombreux restaurants ou la proximité du Radiant, la salle de spectacle qui monte à Lyon, c’est un quartier où il fait bon vivre.

En descendant vers la Saône, on découvre de magnifiques maisons dans les impasses, mais les transactions sont rares. Mieux vaut s’enquérir d’un appartement, puisque le prix moyen de 4 300 euros/m2 reste plutôt abordable.

 

L’agence Orpi Caluire Bourg a récemment vendu, tout près de la mairie, un T3 de 86 m2, avec cuisine équipée, balcon et jolie petite terrasse, pour 360 000 euros. Ce n’est même pas 4 200 euros/m2, alors que cet appartement est situé dans une résidence de très bon standing.

 

AU VERNAY, DES MAISONS RÉGULIÈREMENT DISPONIBLES

En remontant la rue François-Peissel depuis le Bourg, on arrive dans le très bucolique quartier du Vernay, le long de la Voie verte, où sont encore présents des champs agricoles. Vernay, c’est un peu la ville à la campagne, notamment à l’entrée de la rue Pierre-Bourgeois, où une petite place héberge de nombreux commerces.

On trouve surtout de belles maisons en descendant côté Saône, à des prix encore corrects aussi près de Lyon. L’agence Orpi Caluire Bourg a cédé il y a peu une jolie et grande maison de 196 m2, traitée dans un esprit loft, avec un terrain de 563 m2, une terrasse et sans vis-à-vis, pour 799 000 euros.

 

LES TARIFS ATTRACTIFS DES QUARTIERS VASSIEUX-CRÉPIEUX

En se dirigeant côté Rhône, le quartier de Vassieux héberge également de somptueuses demeures, même si les prix baissent à mesure que l’on approche du périphérique nord. Orpi Caluire Bourg vient de vendre, au dernier étage d’un immeuble entretenu et sécurisé, un T5 traversant et lumineux de 94 m2, rénové avec goût, au prix de 310 000 euros. Soit 3 300 euros/m2.

Plus proche du Rhône, à Crépieux, les prix baissent encore et les biens peuvent intéresser les primo-accédants ou les investisseurs. Un joli T2 de 48 m2 entièrement rénové, avec parking privatif dans une copropriété sécurisée et arborée, est ainsi parti à 151 000 euros, soit 3 100 euros/m2. 

Caluire, l’alternative idéale à la Croix-Rousse