Le Beaujolais, une nature somptueuse aux portes de Lyon

Publié le

Envie de vous installer au cœur d’une campagne flamboyante tout en restant proche de Lyon pour le travail ? Le Beaujolais et ses différentes nuances de territoires devraient vous séduire, comme l’explique Laëtitia Vieilly, conseillère immobilière d’Orpi Direct Habitat Villefranche.

Le Beaujolais est une vaste région qui s’étend du nord du département du Rhône jusqu’à la Loire et la Saône-et-Loire. Un espace naturel et calme mais très proche de Lyon grâce à l’autoroute A6 et le train avec des gares à Villefranche et Belleville. Mais en réalité, le Beaujolais comprend plusieurs sous secteurs géographiques assez distincts : les Pierres dorées, le Beaujolais rouge, le Beaujolais vert et même la Calade, aux portes de Villefranche-sur-Saône. 

Anciens corps de ferme rénovés, maisons en pierre dorées, maisons de village ou contemporaines, appartements pour des investissements locatifs : l’offre proposée dans les différents secteurs du Beaujolais est plutôt vaste. Tour d’horizon.

 

LES PIERRES DORÉES, LE SECTEUR CHIC DU BEAUJOLAIS

Le secteur le plus coté du Beaujolais reste les Pierres dorée. Situé aux portes de Lyon, le pays des Pierres dorées, qui tire son nom de la pierre si spéciale teintée d’oxydes de fer qui a servi à construire de très belles demeures, est parsemé de petits villages de caractère comme Cogny,Lacenas, Denicé, Charnay, Bagnols, Pommiers ou la commune nouvelle des Portes des Pierres dorées, qui regroupe cinq villages dont Pouilly-le-Monial et Jarnioux.

 

Mais le bijou du secteur est Oingt, perché sur les hauteurs, seul village labellisé « Plus beaux villages de France » du département du Rhône. « Les Portes dorées, c’est la porte d’entrée Sud sur le Beaujolais quand on arrive de Lyon. Ce secteur plutôt chic est très recherché par les Lyonnais en quête d’une vie dans la nature, mais aussi par des Parisiens venant s’installer dans l’agglomération lyonnaise », assure Laëtitia Vieilly, conseillère immobilière de l’agence Orpi Direct Habitat Villefranche.

 

LES GRANDES MAISONS OU ANCIENS CORPS DE FERME RÉNOVÉS SONT RECHERCHÉS

Dans le secteur des Pierres dorées, ce sont surtout les grandes maisons, parfois avec piscine, ou les anciens corps de ferme rénovés qui sont les plus recherchés. Les tarifs restent néanmoins assez élevés.

 

A Jarnioux, au cœur des Pierres dorées, cet ancien corps de ferme, avec beaucoup de cachet, a été entièrement rénové et réaménagé en trois niveaux habitables de 255 m2 et un terrain de 500 m2 idéal pour une famille d’urbains en quête d’un cadre de vie en pleine nature. Orpi Direct Habitat Villefranche a récemment vendu cette maison au prix de 529 000 euros.

 

Toujours sur la commune des Portes des Pierres dorées, dans l’ancien village de Pouilly-le-Monial, cette belle maison récente de 105 m2 avec trois grandes chambres et un terrain de 450 m2 a été cédée 324 000 euros par Orpi Direct Habitat Villefranche.

 

Autre bien récemment vendu par l’agence au prix de 372 000 euros, cette belle villa de 2001 de 150 m2 posée sur un terrain de 1 130 m2 avec terrasse et piscine, dans le hameau de Saint-Julien à deux pas de Villefranche-sur-Saône et du Beaujolais rouge.

 

Les petites surfaces sont également prisées, surtout à Oingt, la perle des Pierres Dorées. Cet appartement en duplex de 69 m2, situé en plein cœur de la commune, s’est vendu au prix de 115 000 euros.

 

LE BEAUJOLAIS ROUGE, UN TERRITOIRE SITUÉ AU CŒUR DES VIGNES

C’est le Beaujolais des vignes, un secteur vallonné qui englobe des villages comme Fleurie, Chiroubles, Juliénas ou Saint-Amour, des terroirs historiques de cette terre de vin. Parfait pour les amateurs de bonnes bouteilles. Autre point positif : les prix de l’immobilier sont ici un peu plus doux que dans le secteur des Pierres dorées.

 

 

A Salles-Arbuissonnas, un petit village typique du Beaujolais situé entre Villefranche et Belleville, dans le sud de ce Beaujolais rouge, cette agréable maison contemporaine en duplex de 60 m2 en rez-de-jardin, bénéficiant d’un très beau jardin de 50 m2 et d’une superbe vue, est récemment partie à 165 000 euros.

Toujours à Salles-Arbuissonnas, cette très jolie maison de village de 44 m2, en plein centre avec terrasse et jardinet sans vis à vis, grand garage et place de parking privatif devant la maison, a été vendue 125 000 euros. Enfin à Cercié, pas loin de Belleville, Orpi Direct Habitat Villefranche a trouvé un acheteur pour cette villa de 121 m2 datant de 2016, avec terrain de 830 m2, qui a investi 269 000 euros.

 

LE BEAUJOLAIS VERT, UNE NATURE SAUVAGE ET PUISSANTE

A l’ouest de Belleville, on se retrouve à la frontière entre les Beaujolais rouge et vert. Le Beaujolais vert est plus sauvage, avec ses épaisses forêts de pins douglas omniprésentes aux alentours des cols des Echarmeaux ou des Sauvages, à la frontière de la Loire. Mais la nature est magnifique et c’est un terrain de jeu idéal pour ceux qui rêvent de grandes randonnées le week-end pour s’aérer la tête. D’autant que les prix deviennent plus abordables à mesure que l’on s’éloigne de l’A6.

A Belleville, cette très belle bâtisse de 134 m2 datant de la fin du XVIIIe siècle, articulée autour d’une tour et d’un escalier central mais entièrement rénovée et remise au goût du jour, disposait également d’un terrain de 1 200 m2. L’agence Orpi Direct Habitat Villefranche a trouvé un acheteur pour 330 000 euros.

 

 

Toujours à Belleville, mais dans un style contemporain, cette maison de plain pied de 184 m2, avec terrasse, véranda équipée d’un four à pain et terrain de 940 m2, est actuellement en vente sur le site d’Orpi Direct Habitat Villefranche au prix de 465 000 euros.

 

 

Enfin, plus proche de la frontière avec la Loire, aux Ardillats, au cœur d’une nature totalement apaisée proche de Beaujeu, l’ancienne capitale du Beaujolais, cette maison de 65 m2 posée sur un jardin de 433 m2 a trouvé preneur pour 210 000 euros.

 

LA CALADE, LA CAMPAGNE ENTRE BELLEVILLE ET VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE

Pour ceux qui rêvent de verdure tout en profitant quand même des commodités des petits centres urbains, la Calade, le secteur qui sépare Villefranche-sur-Saône de Belleville, est une alternative intéressante. A Saint-Georges-de-Reneins, proche des accès autoroutiers mais dans un cadre paisible, cette grande maison de village de 127 m2 avec belle terrasse est récemment partie à 229 000 euros.

Plus proche de Villefranche, à Arnas, cette maison récente de 110 m2 proche des commerces et bénéficiant d’un terrain de 630 m2, vient d’être cédée par Orpi Direct Habitat Villefranche au prix de 315 000 euros.

Et à Villefranche même, l’investissement locatif reste dynamique, notamment au centre-ville. Ce T3 de 78 m2, situé à proximité de toutes les commodités, s’est vendu 95 000 euros.

Le Beaujolais offre une nature somptueuse aux portes de Lyon