Les agences Orpi de Lyon sont prêtes pour accompagner de nouveaux projets immobiliers

Publié le

De Mornant à Villefranche-sur-Saône, les 63 agences du GIE Orpi de Lyon se sont organisées pour accueillir à nouveau leurs clients à partir du lundi 11 mai. Les premières visites, très sécurisées, sont déjà programmées, signe d’un marché immobilier toujours dynamique. Les spécialistes d’Orpi tablent pour les mois à venir sur un maintien des prix et des envies de campagne pour les citadins.

 

DES VISITES HYPER SÉCURISÉES À PARTIR DU LUNDI 11 MAI

Priorité à la sécurité sanitaire pour cette reprise : les bureaux des agences Orpi du GIE de Lyon et son agglomération seront équipés dès le lundi 11 mai de plaques de plexiglas et d’hygiaphones pour sécuriser les discussions avec les clients.

« C’est aussi l’occasion de passer en zéro papier, pour éviter la contagion, en favorisant les échanges par mail et l’utilisation plus systématique de la signature électronique », complète Cédric Moulin, responsable de deux agences à Villefranche-sur-Saône.

Les mesures seront encore plus drastiques pour les visites, avec outre les gestes barrière, l’utilisation de masques, de gel hydro-alcoolique et de surchaussures pour pénétrer dans le bien d’un vendeur.

« Quand la maison sera occupée, c’est le propriétaire qui nous recevra, ouvrira les portes, appuiera sur les interrupteurs. Nous, on ne touchera à rien », précise Cédric Moulin.

 

LES DOSSIERS DES ACQUÉREURS FILTRÉS POUR LIMITER LES VISITES

L’objectif pour cette période de déconfinement est en effet de sécuriser au maximum les personnes et les biens. Les potentiels acquéreurs seront donc filtrés pour éviter aux vendeurs des visites inutiles.

Concernant les transactions, le financement du dossier et la motivation réelle seront testés en amont par les négociateurs, comme d'habitude avec les agences Orpi. Le seul changement concerne les locations : finies les visites groupées, les visites individuelles ne seront désormais organisées qu’à condition que le dossier locataire soit d’abord complet et validé.

 

LA VISITE PHYSIQUE SERVIRA À VALIDER DÉFINITIVEMENT LE PROJET

La pré-visite du bien, offerte dans le cadre d'un mandat exclusif, se fera désormais systématiquement par une visite immersive en 3D, afin de valider le besoin. Objectif : que la visite physique devienne une sorte de contre-visite permettant de valider définitivement le projet.

« Notre rôle de conseil sera une véritable valeur ajoutée car difficile aujourd’hui pour un vendeur de se passer d’une agence. Nos outils, comme les visites virtuelles ou la signature électroniques, ainsi que notre analyse des dossiers sont la promesse pour les vendeurs de ne pas faire entrer n’importe qui chez eux. Ce travail de filtre sera très utile aux vendeurs, surtout ceux qui cherchent à vendre avant d’acheter », souligne Sandrine Aurenge, responsable de l’agence Orpi à Saint-Laurent d’Agny.

 

LA QUASI TOTALITÉ DES PROJETS LANCÉS EN MARS ONT ÉTÉ BOUCLÉS PENDANT LE CONFINEMENT

Preuve que les Lyonnais ont confiance dans le marché immobilier local, la quasi totalité des projets d’achat lancés auprès des agences Orpi avant le 15 mars se sont finalisés durant le confinement.

« Je n’ai eu qu’une seule rétractation, sinon tous les compromis qui étaient en cours ou à signer ont été consolidés. Et 100% de nos clients ont obtenu leur offre de prêt. Les banques, comme les notaires qui se sont très vite adapté à la situation, ont bien travaillé pendant la période de confinement », se réjouit Cyril Imsissen, qui dirige plusieurs agences Orpi à Lyon.

 

LE MARCHÉ DE L’IMMOBILIER LYONNAIS REPART SUR LES MÊMES BASES

Pendant le confinement, le site orpi.com a vu sa fréquentation bondir de + 13% à partir de la troisième semaine.

« C’est un signe super encourageant qui montre que les acquéreurs sont à nouveau prêts à se lancer dans un projet immobilier », remarque encore Cyril Imsissen.

Mais sur quelles bases ? Les experts Orpi tablent sur les prix pratiqués au début de l’année 2020 pour cette reprise. La demande est là, les acheteurs se positionnent déjà et les vendeurs sont optimistes.

« Aucun vendeur ne nous a demandé pour l’instant de baisser le prix de son bien », note d’ailleurs Cyril Imsissen.

 

POUR L’INSTANT TOUS LES FEUX SONT AU VERT DANS L’AGGLOMÉRATION 

Pour Cédric Moulin, l’attractivité économique de l’agglomération lyonnaise va jouer un rôle déterminant dans le maintien des prix.

« Je reçois déjà plusieurs appels par jour pour des achats ou des locations. Je reste relativement confiant car on sent que le pouls de l’immobilier bat toujours : les banques et les notaires jouent le jeu, les acheteurs et les vendeurs sont dans les starting-blocks, pour l’instant les feux sont au vert ».

Si baisse des prix il doit y avoir, ce ne sera pas avant plusieurs mois, et Lyon ne fera pas partie des premiers secteurs touchés.

« On ne sent pas vraiment d’inquiétude chez les acheteurs, car les gens ont été payés pendant ce confinement. Mais personne ne sait comment la situation va évoluer. C’est pourquoi je dis à mes vendeurs que c’est le bon moment pour mettre leur bien en vente », ajoute Sandrine Aurenge, qui table plutôt sur un ajustement des prix dans certains secteurs de l’agglomération lyonnaise.

 

200 NOUVEAUX MANDATS BLOQUÉS PAR LE CONFINEMENT DÉSORMAIS DISPONIBLES

Les agences Orpi du GIE de Lyon vont mettre en ligne pour cette semaine du 11 mai près de 200 nouveaux mandats qui étaient jusqu’ici bloqués par les vendeurs, car non visitables pendant le confinement.

« Ces 15 derniers jours, nous avons a relancé les vendeurs à qui nous avions déjà fait une estimation et qui avaient stoppés leur projet. Résultat, nous allons pouvoir proposer plusieurs nouveaux biens dans les jours qui viennent », explique Sandrine Aurenge. Les acquéreurs, qui ont senti le vent de la reprise et de la nouveauté, commencent d’ailleurs déjà se positionner.

 

L’APPEL DE LA CAMPAGNE POUR DE NOMBREUX LYONNAIS

Les huit semaines de confinement ont en tout cas fait visiblement réfléchir nombre de citadins, en particulier ceux qui n'ont ni jardin, ni terrasse, ni balcon.

« Dès la troisième semaine de confinement, j’ai commencé à recevoir des appels de clients vivant à Caluire, Tassin, Villeurbanne et bien sûr Lyon, qui cherchent des maisons avec des terrains et trouvent sur notre secteur des propriétés pour le prix d'un appartement à Lyon », témoigne Cédric Moulin.

Avec le développement du télé-travail, les spécialistes Orpi estiment d’ailleurs que les villes situées dans un périmètre de 30 km autour de Lyon (Villefranche, Bourgoin, Vienne) et connectées par une ligne SNCF, devraient bénéficier d’une forte demande dans les semaines à venir.

« Cet appel de la campagne, notamment pour les familles avec enfants, est une tendance forte depuis plusieurs mois et cette crise sanitaire devrait encore l’accentuer, car les gens expriment clairement un besoin de nature et une envie de privilégier leur qualité de vie », estime Sandrine Aurenge.

agences Orpi de Lyon prêtes pour le déconfinement