Marché immobilier du nord au sud de Lyon : les experts Orpi tirent un bilan 2020 positif et donnent leurs conseils pour 2021

Publié le

Le marché immobilier lyonnais est resté dynamique en 2020, que ce soit à Lyon intra-muros ou Villeurbanne. Et les villes situées à une demi-heure de Bellecour, comme Villefranche-sur-Saône et Vienne, ont également profité des envies de grandes maisons des Lyonnais. L’analyse d’une année si particulière avec les experts Orpi de Lyon, Villeurbanne, Vienne et Villefranche qui en profitent pour vous donner leurs conseils pour 2021.

> LYON : LES PRIX CONTINUENT DE PROGRESSER

L’ANALYSE DU PRO SUR LE MARCHÉ DE LYON EN 2020

Entre le 31 janvier et le 30 novembre 2020, le prix au m2 des biens vendus par les agences Orpi de Lyon intra-muros a progressé en moyenne de 5%. Mais s’il a fortement augmenté à la fin du printemps, ce prix s’est stabilisé sur cette fin d’année 2020. Et le mois de décembre partait sur la même tendance.

« Le Covid-19 n’a pas arrêté l’appétence des Lyonnais pour l’immobilier. Au contraire, le marché reste très attractif car le confinement a renforcé l’importance d’être bien dans le logement que l’on occupe, ce qui a stimulé les besoins de changement, notamment de mai à septembre. On peut également remarqué que ce dynamisme du marché immobilier dénote une vraie confiance des Lyonnais en leur territoire et sa capacité de développement », analyse Cyril Imsissen, le président du GIE de Lyon, qui regroupe les 63 agences Orpi du territoire, et dirigeant de plusieurs agences lyonnaises.

LE CONSEIL DE L’EXPERT POUR 2021 À LYON

Selon Cyril Imsissen, « on va en 2021 à Lyon intra-muros vers une stabilité des prix, voire potentiellement une légère baisse pour les grandes surfaces. Je conseille aux investisseurs de rester opportunistes et aux vendeurs de ne pas s’inquiéter, car on est toujours sur des prix élevés à Lyon, avec un marché en train de trouver son équilibre. Pour ceux qui souhaitent vendre pour racheter, c’est le bon moment pour profiter d’une certaine stabilité des prix. Mais il ne faut pas temporiser et réaliser l’opération dans la même échelle temps. Car si les banques décident de desserrer l’étau, les prix peuvent très vite remonter à la hausse. Notamment au second semestre, quand la généralisation du vaccin permettra de sortir de la crise sanitaire. »

 

> VILLEURBANNE : UN MARCHÉ TOUJOURS TRÈS DYNAMIQUE

L’ANALYSE DU PRO SUR LE MARCHÉ DE VILLEURBANNE EN 2020

Le marché immobilier à Villeurbanne est resté très dynamique en 2020 avec une hausse des prix d’environ 5%, même si ici aussi on note un certain ralentissement depuis la rentrée pour les biens qui dépassent les 350 000 euros.

« Le nombre de transactions réalisées en 2020 par notre agence est supérieur à 2019. La demande a été très forte entre mai et juillet et reste soutenue depuis la rentrée. Nous avons constaté un ralentissement des demandes sur des biens commercialisés entre 400 et 500 000 euros, même quand ils sont situés dans un secteur prisé. Peut-être que pour le même budget, certaines personnes préfèrent partir à 30 minutes de Lyon pour s’offrir une maison avec un terrain. Même si nous n’avons pas pour autant assisté en 2020 à l’exode urbain annoncé », estime Vanessa Georges, la Directrice de l’agence Orpi Cité-Immo à Villeurbanne.

LE CONSEIL DE L’EXPERT POUR 2021 À VILLEURBANNE

Pour Vanessa Georges, « une légère baisse des prix se profile pour les grandes surfaces, contrairement au plus petites qui se vendent très rapidement à Villeurbanne. Si les banques lâchent du lest, le marché sera stable en 2021 car il reste porteur, alors que le besoin de se loger est important et que la hausse des taux d’emprunt n’est pas prévue. Reste une inconnue, l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne décidée par la nouvelle majorité à la Métropole de Lyon, qui pourrait faire hésiter certains investisseurs à vouloir acheter. »

 

> VIENNE : L’ATTRAIT D’UN NOUVEAU MARCHÉ IMMOBILIER

L’ANALYSE DU PRO SUR LE MARCHÉ DE VIENNE EN 2020

En un an, le prix au m2 a progressé en moyenne de 8% à Vienne. Mais c’est surtout le prix moyen d’un bien vendu qui est passé de 218 000 à 266 000 euros. La raison ? Les acheteurs ont été plus nombreux à vouloir de grandes et belles propriétés avec jardins, confinement oblige.

« On a clairement senti en 2020 une forte demande pour des maisons avec terrains, et particulièrement des grandes surfaces qui permettent de créer un espace bureau. C’est un effet assez net du développement du télétravail qui, à mon sens, ne fait que commencer. Beaucoup de Lyonnais sont venus investir à Vienne, une ville très proche de Lyon grâce à sa gare et sa connexion avec l’A7 »,souligne Philippe Copin, le gérant de l’agence Orpi Pierre Olivier Immo à Vienne.

LE CONSEIL DE L’EXPERT POUR 2021 À VIENNE

Pour Philippe Copin, « les prix vont se maintenir en 2021. Le marché est sain, on n’a pas senti d’effet yoyo comme avant la crise de 2008, quand le marché s’était emballé un peu tout seul. Cette année, la progression des prix a accompagné une véritable révolution sociétale : le confinement a accéléré chez les gens, notamment en milieu urbain, l’envie de vivre différemment. A l’heure actuelle, un bien qui est situé dans les prix du marché part très vite. Il faudra juste voir comment les banques se comportent avec les primo-accédants. »

 

> VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE : UNE PRESSION POSITIVE SUR LES PRIX

L’ANALYSE DU PRO SUR LE MARCHÉ DE VILLEFRANCHE EN 2020

En 2020, les prix ont connu une pression positive à Villefranche-sur-Saône. Notamment après le premier confinement, même si la demande est redevenue très forte depuis la réouverture des commerces fin novembre et la possibilité d’organiser à nouveau des visites pour les agences immobilières. Les belles et grandes maisons, avec de vastes espaces, sont très recherchées même quand elles dépassent les 600 000 euros.

« On sent une certaine euphorie en cette fin d’année, comme si on assistait vraiment aux effets du premier confinement. Ce qui n’était pas le cas au printemps : on recevait beaucoup de demandes de Lyonnais mais peu sautaient finalement le pas. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, sans doute à cause du second confinement. Et si le prix d’un bien correspond au marché, il part très vite », explique Cédric Moulin, le dirigeant de Orpi Direct Habitat à Villefranche et Trévoux.

LE CONSEIL DE L’EXPERT POUR 2021 À VILLEFRANCHE

Pour Cédric Moulin, « difficile de prédire ce qu’il va se passer en 2021 car tout dépendra de la confiance des particuliers, de la résistance des entreprises et du comportement des banques, qui ont décidé de passer le taux maximal d’endettement de 33 à 35% pour 2021. Ce qui est certain, c’est qu’on s’est rendu compte que les copropriétés qui ne sont pas bien entretenues se vendent mal. Il est important que, malgré la crise économique que certains redoutent, les propriétaires pensent à entretenir leur copropriété pour s’assurer des transactions paisibles, car c’est un élément qui est devenu très important pour de nombreux acheteurs. »

Marché immobilier du nord au sud de Lyon : les experts Orpi tirent un bilan 2020 positif et donnent leurs conseils pour 2021