Peut-on encore acheter un appartement à la Croix-Rousse pour moins de 300 000 euros ?

Publié le

Vivre à la Croix-Rousse, son marché quotidien, ses parcs, ses commerces, sa vie de bohème… C’est le rêve de très nombreux Lyonnais et de beaucoup de nouveaux arrivants sur l’agglomération lyonnaise. Conséquence, le prix des appartements monte en flèche. Alors, peut-on encore trouver un bien à moins de 300 000 euros dans ce quartier de Lyon ? La réponse est positive selon les spécialistes immobiliers d’ORPI, à condition d’accepter de s’écarter aussi un peu du Plateau et de regarder du côté des Pentes ou de Caluire. La sélection des agences ORPI…

C’est devenu un des quartiers préférés des Lyonnais. La Croix-Rousse fait désormais rêver les jeunes familles, les cadres supérieurs, les retraités et surtout les nouveaux arrivants. Mais comme le quartier n’est pas extensible, « le marché croix-roussien est un peu plus crispé qu’ailleurs à Lyon » témoigne Loïc Teyssier, qui dirige avec Myrtille Massat les deux agences Orpi Croix-Rousse Habitat (Lyon 4e) situées respectivement au 87 de la Grande rue et au 85 du boulevard de la Croix-rousse.

 

Indispensable d’être en relation avec une agence pour accéder au marché invisible

« La valeur ajoutée d’une agence, c’est justement sa capacité à rentrer des mandats grâce à un travail de fond quotidien très précieux. Comme il existe un marché invisible, il est indispensable pour un acheteur de se faire identifier, avec un projet et un budget précis, afin d’être informé en amont pour visiter un bien », poursuit Loïc Teyssier.

En clair, il est conseillé de ne pas se fier aux annonces visibles sur les sites de commercialisation en ligne. Car à la Croix-Rousse, le rythme est infernal : à peine un bien est-il mis sur le marché que les premières visites démarrent dans la foulée, pour une première offre généralement dans les 48 heures… « D’où l’importance de se mettre en relation avec des professionnels de l’immobilier qui sont implantés dans le tissu local. A la Croix-Rousse encore plus qu’ailleurs, le réseau est essentiel », souligne-t-on du côté de l’agence Orpi Croix-Rousse Habitat.

 

On peut encore trouver de petites surfaces dans lesquelles investir

Pour 300 000 euros, on trouve sur le Plateau de la Croix-Rousse des T2 ou des T3, selon que l’appartement est resté dans son jus ou qu’il a été entièrement refait par un architecte. En moyenne en ce début d’année 2019, il faut compter entre 6 200 et 6 600 euros du m2. « Mais on peut encore trouver des biens abordables dans lesquels investir », affirme Loïc Teyssier.

 

L’agence Orpi Croix-Rousse Habitat a ainsi récemment mis en vente un T2 de 55 m2, situé rue Hénon, au prix de 285 000 euros. Soit environ 5 200 euros/m2, en dessous des prix du marché. Cet appartement, situé tout près du métro dans une copropriété de qualité, mais nécessitant un léger rafraîchissement, est une acquisition idéale pour un investisseur ou une jeune couple qui souhaite s’implanter dans le quartier.

 

APPARTEMENT T2 CROIX ROUSSE HENON

 

Un autre deux-pièces de 36 m2 est proposé par l’agence Orpi Croix-Rousse Habitat, rue Dumont-D’Urville, dans la partie Est de la Croix-Rousse. Ce petit appartement, idéal pour un célibataire ou un investissement et disposant d’une vue magnifique, est proposé à 200 000 euros. A noter que des travaux sont à prévoir.

La barre des 300 000 euros dépassée pour les plus grandes surfaces

Généralement, dès que la surface de l’appartement s’agrandit, le prix est à l’avenant et passe rapidement la barre des 300 000 euros. Et les prix peuvent vite monter, comme pour ce T3 de 60 m2 idéalement situé Grande rue de la Croix-Rousse, il a été entièrement refait par un architecte et affiche un charme fou. Cet appartement, proposé par Orpi Croix-Rousse Habitat au prix de 365 000 euros, devrait pourtant trouver rapidement preneur.

APPARTEMENT T3 CROIX ROUSSE

 

Les Pentes, une option intéressante pour de petites surfaces

Pour rester dans un budget de 300 000 euros, une autre option est de s’intéresser au marché des Pentes de la Croix-Rousse. « Même si la demande reste très importante, car le quartier, en pleine évolution, attire beaucoup de jeunes couples ainsi que des investisseurs », précise Cyril Imsissen, le directeur de l’agence Orpi  Immobilière Saint-Nizier (Lyon 1er), qui rayonne naturellement jusque sur les Pentes.

 

Dans ce quartier populaire en voie de gentryfication, il faut compter en ce premier trimestre 2019 entre 5 500 et 5 700 euros du m2 pour un T2 ou un T3. Parfois un petit peu moins, selon la configuration du bien : l’agence Orpi Immobilière Saint-Nizier vient par exemple de mettre en vente rue Leynaud un appartement de 27 m2 au prix de 140 000 euros. Un bon investissement pour cet ancien grenier entièrement réhabilité, situé au dernier étage sans ascenseur, mais aujourd’hui très recherché.

Des prix sur les Pentes parfois proches de ceux pratiqués sur le Plateau

A l’inverse, certains biens dépassent la moyenne officielle en raison de leurs particularités. C’est le cas de ce grand plateau de 200 m2 divisé en 7 appartements, situé rue des Capucins, une rue du bas des Pentes devenue très commerçante. L’agence Immobilière Saint-Nizier propose un T2, d’une surface de 35 m2, à réhabiliter complètement, pour 219 000 euros.

T2 PENTES DE LA CROIX ROUSSE 219000 €

 

 

Dans le même ordre d’idée, un studio de 28 m2, qui reste à réhabiliter, est proposé à 185 000 euros.

Les prix sur les Pentes n’ont donc parfois rien à envier à ceux pratiqués sur le Plateau. Surtout si les biens présentent quelques avantages. L’agence Immobilière Saint-Nizier dispose ainsi d’un T2 transformable en T3, avec balcon, au dernier étage d’un bel immeuble de la rue Sainte-Catherine. L’appartement de 52 m2, bien exposé, est proposé à 364 000 euros.

T3 RUE SAINTE CATHERINE 69001 LYON

 

Caluire, un marché de repli de plus en plus recherché

Ces tarifs dépassent le budget que vous aviez alloué à votre projet ? Alors repliez-vous, comme beaucoup de Croix-Roussiens, vers le marché de Caluire. « Le quartier autour de la station de métro Cuire et la clinique Protestante est très demandé, mais les prix restent en dessous de ceux pratiqués à la Croix-Rousse », pose Isabelle Cinquin, la directrice de Orpi Caluire Bourg.

L’agence immobilière dispose actuellement d’un T4 de 67 m2, situé rue Frédéric-Mistral,à 8 minutes à pied du métro. Cet appartement, qui compte un séjour exposé plein sud avec balcon, une cuisine indépendante, trois vraies chambres, dont deux ouvrent sur le balcon, ainsi qu’une cave, dans un état parfait, est proposé à 200 000 euros. Soit bien en dessous des standards croix-roussiens…

Dans le quartier de Cuire, l’autre quartier de Caluire prisé par ceux qui veulent se rapprocher de la Croix-Rousse, Orpi Caluire Bourg a mis en vente un appartement neuf de 63 m2 dans une réhabilitation de tènement immobilier, dans un coin tranquille à 800m du métro. Ce T3 avec deux chambres et un balcon est proposé à 360 000 euros.

Saint-Clair et le Bourg de Caluire, des prix qui restent attractifs

Le quartier des quais du Rhône a également été récemment dynamisé par les travaux du cours d’Herbouville et la création de la Passerelle de la Paix, au-dessus du Rhône, pour relier le quartier Saint-Clair à la Cité Internationale.

Ce n’est plus vraiment la Croix-Rousse mais on est tout près grâce aux nombreux escaliers qui relient le plateau aux quais. L’agence Orpi Caluire Bourg propose justement à Saint-Clair un T4 de 104 m2, dans un immeuble Pitance des années 70. Cet appartement traversant, dispose d’un grand séjour, de deux chambres, une belle terrasse et une superbe vue sur le parc de la Tête d’Or, est mis en vente au prix de 385 000 euros.

Le Bourg de Caluire, situé à peine à 2 km de la place de la Croix-Rousse, présente aussi des alternatives intéressantes au marché immobilier croix-roussien. Orpi Caluire Transactions vient de mettre en vente un T4 de 74 m2, dans un immeuble des années 50 très bien rénové, avec grand séjour double et deux chambres. Prix : 270 000 euros. Cela peut valoir le coup de s’éloigner un peu du boulevard de la Croix-Rousse.

 

T4 270 000 € CALUIRE ET BOURG