Saxe-Gambetta, un quartier central apprécié des Lyonnais

Publié le

Au carrefour de deux lignes de métro, à deux pas de la Part-Dieu et de la place Bellecour, le quartier Saxe-Gambetta a connu une incroyable transformation depuis dix ans. Au point d’attirer en nombre sur la rive gauche du Rhône jeunes couples, familles et investisseurs. Le prix au m2 a fortement augmenté mais devrait se stabiliser selon les experts de Orpi Saxe-Gambetta.

UN QUARTIER IDÉAL POUR SE DÉPLACER À PIED OU EN MÉTRO

C’est peut-être le quartier idéal où vivre à Lyon quand on aime la vie de citadin. La station de métro Saxe-Gambetta est en effet située au carrefour des lignes B et D qui mènent respectivement en moins de 5 minutes à la gare de la Part-Dieu ou place Bellecour.

« Au croisement des avenues de Saxe, Jean-Jaurès et du cours Gambetta, c’est un quartier tellement central que l’on peut même se passer des transports en commun pour se déplacer uniquement à pied », explique Alban Berthet, le responsable de l’agence Orpi Saxe-Gambetta.

La moitié des ménages du secteur ne disposent d’ailleurs pas de voiture. Écoles, commerces, marchés, restaurants et bars branchés complètent une vie de quartier très animée mais aussi apaisée grâce à la présence toute proche du parc Blandan, un des plus grands de Lyon.

 

SAXE-GAMBETTA, UN CARRÉ D’OR À CHEVAL ENTRE LES 3e et 7eARRONDISSEMENTS

« C’est mon carré d’or », résume Sam, responsable commercial de l’agence Orpi Saxe-Gambetta depuis 25 ans, lorsqu’il évoque le quadrilatère formé, à cheval sur les 3e et 7e arrondissements, par le cours Gambetta, la place Aristide-Briand, la rue André-Philip et la place Voltaire.

Dans ce secteur, à proximité de la station de métro, la demande est très forte et les appartements, souvent de type haussmanien, partent régulièrement en une journée. « Conséquence, les prix tournent autour de 5 500 euros/m2 et peuvent monter jusqu’à 6 000 euros/m2, même s’ils devraient se stabiliser dans les mois qui viennent », assure Sam.

L’agence a récemment vendu ce T3 lumineux de 52 m2 avec cachet (parquet, cheminée, moulures), situé sur l’avenue de Saxe mais donnant sur la jolie place Bahadourian, pour 285 000 euros (soit 5 400 euros/m2). C’est plutôt correct pour le secteur, mais il nécessitait un petit rafraîchissement.

 

DES APPARTEMENTS HAUSSMANIENS TRÈS RECHERCHÉS AUTOUR DE LA STATION SAXE-GAMBETTA

A deux pas de là, dans la petite rue de l’Humilité toute proche du métro, ce T3 traversant de 71 m2, dans une copropriété en très bon état, vient d’être cédé par Orpi Saxe-Gambetta au prix de 400 000 euros.

Installé sur le cours Gambetta, ce grand T4 de 91 m2 situé au 5e étage d’un immeuble haussmanien avec vue incroyable sur Fourvière, cheminées et parquets anciens, bénéficiant surtout de trois chambres, est lui parti à 505 000 euros (soit 5 500 euros/m2).

Mais quand les prestations s’élèvent, les prix montent : sur l’avenue Félix-Faure, ce très beau T4 de 100 m2 entièrement rénové, avec balcons, trois grandes chambres, ainsi qu’un garage en sous-sol (une rareté dans le quartier), est actuellement en vente à 650 000 euros, soit 6 500 euros/m2.

 

PLACE GUICHARD, SA STATION DE MÉTRO, SON PALAIS DE JUSTICE ET SON MARCHÉ

A 5 minutes à pied de Saxe-Gambetta est installée la très centrale et pourtant paisible place Guichard. Il y a 15 ans, c’était un secteur qui attirait essentiellement les primo-accédants et les investisseurs.

Aujourd’hui le secteur, qui jouxte la Bourse du travail, le nouveau palais de justice et la mairie du 3earrondissement, attire surtout des médecins, des professions libérales et des cadres supérieurs qui apprécient sa proximité avec la Part-Dieu grâce au tramway et à la station de métro éponyme. Un marché alimentaire s’y tient également deux fois par semaine.

Dans ce secteur recherché pour sa centralité, il faut compter autour de 5 500 euros/m2. Ce T4 traversant de 91 m2, au 3e étage d’un immeuble des années 90 avec loggia de 6 m2 donnant sur la cour intérieure, 3 grandes chambres et deux stationnements en sous-sols, a été cédé 520 000 euros par l’agence Orpi (soit 5 700 euros/m2).

 

LES PRIX PEUVENT MONTER HAUT SELON LES PRESTATIONS ET POUR LES PETITES SURFACES

Mais les prix peuvent grimper encore plus haut en fonction des prestations. Ce grand T3 de 130 m2, situé dans une résidence de standing de la rue Dunoir, avec deux balcons terrasses et une place de parking, est actuellement en vente à 795 000 euros, soit 6 100 euros/m2.

A proximité de la mairie du 3e arrondissement, ce charmant duplex de 83 m2 à l‘esprit maison avec garage fermé s’est échangé 499 000 euros (soit 6 000 euros/m2).

Même phénomène pour les petites surfaces, dont les prix s’envolent à cause de l’engouement suscité par le quartier. Ce T1 avec kitchenette de 28 m2 a été vendu 177 000 euros par Orpi Saxe-Gambetta ( soit 6 300 euros/m2). Un conseil aux investisseurs : les locations saisonnières type Airbnb sont de plus en plus régulièrement interdites dans les règlements de copropriété en raison de la gêne occasionnée pour les autres habitants.

 

PRÉFECTURE, UN MICRO-MARCHÉ OÙ LES VENTES SE FONT SOUVENT PAR RÉSEAU

Le quartier Préfecture, situé plus près des berges du Rhône, est un micro-marché où les échanges de biens se font souvent par bouche-à-oreille. Ce secteur plus chic et familial regorge en effet d’immeubles haussmanniens et de grandes surfaces très chics de 120 à 140 m2. Avec des prix qui flirtent régulièrement avec les 6 500 euros/m2.

Ce T3 de 82 m2 décoré avec goût, dans un bel immeuble de la fin du 19e siècle situé à proximité immédiate des quais et du 6e arrondissement, a été vendu par l’agence Orpi 530 000 euros (soit 6 400 euros/m2).

Juste derrière la préfecture du Rhône, sur l’avenue de Saxe, ce beau T4 rénové de 100 m2 dans un immeuble Pitance (avec parquets et deux beaux balcons), s’est lui échangé 624 000 euros (soit 6 200 euros/m2).

 

LA GUILLOTIÈRE N’EST PLUS LE PARADIS DES PRIMO-ACCÉDANTS

Enfin, au sud du cours de la Liberté démarre le très cosmopolite quartier de la Guillotière et sa station de métro du même nom. Un secteur qui faisait hier les beaux jours des primo-accédants.

Mais c’est de l’histoire ancienne :  les prix ont tellement monté (entre 5 000 et 5 300 euros/m2) qu’il attire plutôt désormais des architectes ou des communicants qui apprécient l’énergie de ce secteur et sa proximité avec la Presqu’île.

Saxe-Gambetta, un quartier central apprécié des Lyonnais