Publié le mardi 5 avril 2016 • Mis à jour le jeudi 26 juillet 2018

L’immobilier : le placement retraite par excellence

Lorsqu’on est encore en activité, investir dans l’immobilier permet d’alléger ses d’impôts et, une fois à la retraite, de bénéficier de revenus réguliers indexés sur le coût de la vie. Découverte.

L’immobilier : le placement retraite par excellence Acheter

Au fil des ans, les réformes des régimes de retraite rabotent un peu plus les revenus des futurs pensionnés. Pour limiter la perte de pouvoir d’achat, il faut donc songer très sérieusement à se constituer un capital personnel susceptible de générer des revenus complémentaires le jour J. Dans cette optique, de plus en plus de ménages se tournent vers l’investissement immobilier. Un choix judicieux, puisque la pierre reste LE placement retraite par excellence.

Pour Christine Fumagalli, Présidente du réseau ORPI, « ce succès tient sans conteste au fait que l’immobilier locatif permet de se constituer des ressources d’appoint qui viendront opportunément compenser la perte de revenus au moment du départ en retraite. Autre atout majeur : sur le long terme, l'immobilier locatif constitue l’un des rares remparts efficaces contre l'inflation, les loyers étant indexés sur le coût de la vie. »

 
Quatre bonnes raisons d’investir dans l’immobilier ancien

1. Un large choix de biens. Le marché de l’ancien est beaucoup plus vaste que celui du neuf, surtout dans les villes où l’offre de terrains est rare.
2. Des prix plus accessibles. Les prix de l’ancien sont inférieurs de 5 à 15 %, en moyenne, par rapport à ceux du neuf.
3. Des travaux déductibles. Dans l’ancien, le coût des travaux éventuels peut être déduit du revenu foncier voire, dans certains cas, faire l'objet d'une subvention de l’Agence nationale de l'habitat (ANAH).
4. Une fiscalité attrayante à adapter à chaque profil. Certains défiscaliseront avec un déficit foncier, d’autres choisiront le statut de loueurs en meublé non professionnel (LMNP) ou professionnel (LMP) et d’autres encore, opteront pour un investissement en loi Malraux.

Sur le même sujet

LES OUTILS ORPI