Rabotez le coût de votre crédit immobilier

Publié le

Les remboursements de crédit pèsent lourd dans le budget des ménages. C’est pourquoi, lorsqu’il est possible de réduire la note, il ne faut pas s’en priver.

Ceux qui ne l’ont pas encore fait ont souvent avantage à renégocier le taux d’intérêt de leur prêt. Mais ce n’est pas la seule piste à explorer. Depuis le 1er janvier dernier, il est aussi possible de changer d’assurance emprunteur.

Faites jouer la concurrence

Sachez que lorsque vous avez souscrit votre prêt immobilier auprès de la banque, celle-ci vous a obligé à prendre en même temps une assurance emprunteur. Elle vous couvre en cas de décès, d’invalidité et d’incapacité. Or, si vous avez adhéré au contrat d’assurance proposé par votre banque, vous payez probablement le prix fort ! Combien ? Parfois jusqu’à deux fois plus qu’en faisant jouer la concurrence. Maintenant que le changement annuel d’assureur est possible sur tous les prêts immobiliers en cours, comme pour votre contrat auto ou habitation, il ne faut pas hésiter. À la clé, un gain qui peut osciller entre 500 et 700 euros par an pour un crédit de 200 000 euros sur vingt-cinq ans. Et, bonne nouvelle, le bonus annuel reste en principe le même en fin de prêt qu’au début, le coût de l’assurance étant le plus souvent calculé sur le capital initial et non sur le capital restant dû.

Économisez jusqu’à 10 000 euros

Concrètement, rapprochez-vous des comparateurs, des courtiers et/ou des assureurs alternatifs afin de calculer l’économie que vous pourriez réaliser en changeant d’assureur. Plus tôt la modification interviendra, plus l’avantage sera conséquent. En début de prêt, l’économie peut flirter avec les 10 000 euros, voire plus. Un montant qui justifie de passer quelques jours pour décrypter les offres et effectuer les formalités afin d’opter pour le mieux-disant. Et pas d’inquiétude, côté garanties, la réglementation vous assure a minima d’être aussi bien couvert avec le nouveau contrat qu’avec l’ancien !