Comment se porte le marché immobilier niçois ?

Publié le

Si nous savons que le marché immobilier en France est très dynamique, atteignant des records de vente, qu’en est-t-il du marché Niçois ?
Le réseau d’agences Orpi Côte d'Azur a publié une étude en juillet 2017 dans laquelle les conclusions sont sans appel : un volume de transactions en hausse de 10 % sur la Côte d’Azur (+ 5 % pour Nice) au 1er semestre 2017 par rapport au 1er semestre 2016.

Quant à définir l’évolution des prix, le sujet est toujours délicat car les résultats des sources publiées diffèrent mais il est incontestable que nous sommes sur un marché très légèrement haussier, quelles que soient les méthodes statistiques utilisées. Selon les notaires, le prix au m2 médian des appartements anciens au 1er trimestre 2017 est de 3 460 € à Nice (-0,1 % par rapport au 1er trimestre 2016). Le réseau Orpi estime que le prix de vente moyen a évolué en 1 an de + 5,6 %. Pour la FNAIM, le prix moyen au m2  des appartements revendus était de 4 380 € au 3ème trimestre 2017, soit + 2,5 % par rapport au 4 271 € du 3ème trimestre 2016.
 

Que peut-on espérer pour les prochains mois ?
Plusieurs facteurs sont favorables à ce que le marché immobilier niçois reste particulièrement dynamique. La faiblesse des taux de rendements des placements alternatifs (assurance vie, livret A…) et des taux d’emprunt bas devrait continuer à inciter les investisseurs à placer leur argent sur la pierre. Les taux bas favorisent également l’achat de leur résidence principale par les primo-accédants, qui auront des mensualités d’emprunt proche des loyers qu’ils paient actuellement. Le moral des ménages a atteint un très haut niveau jamais égalé depuis 10 ans et cela va également pousser de nombreuses personnes à "passer à l’acte" sur des projets immobiliers toujours financièrement très impliquants. Enfin, l’attractivité de la commune de Nice est toujours réelle avec de nombreux projets réalisés (sécurisation de la Promenade) ou à venir (arrivée prochaine du tramway Est-Ouest).


Le fait que l’ISF devienne un impôt sur le patrimoine immobilier ne devrait pas avoir d’impact significatif sur l’investissement immobilier. Le placement en actions ou autres produits risqués ne peut pas être une alternative crédible à un investissement en immobilier locatif.

Contactez-nous Appelez-nous Appeler l'agence