Ma PrimRenov' 2021.

Publié le

Améliorer le confort de votre logement tout en réduisant vos factures d'énergie ? C'est possible depuis le 1er janvier 2020 ! L'Etat vous propose une nouvelle aide financière : MaPrimeRénov', une aide juste qui s'adapte à vos revenus, une démarche simple et un bon geste pour la planète. MaPrimeRénov' vous permet de réaliser des travaux de rénovation énergétique à moindre coût. Du conseil personnalisé à l'obtention de l'aide, l'Etat vous accompagne. Et à partir du 1er Octobre 2020 encore plus de bénéficiaires !

  • Qui peut bénéficier de Ma Prime Rénov’ ?


Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants modestes, Ma Prime Rénov’ sera accessible à tous les propriétaires occupants d’un logement construit depuis plus de deux ans. Tous les devis signés après le 1er octobre seront éligibles à la prime nouvelle version. Les ménages peuvent ainsi d’ores et déjà engager une démarche de travaux et ils déposeront leur demande d’aide à partir du 1er janvier 2021.

Les propriétaires bailleurs pourront également profiter de Ma Prime Rénov’ pour les travaux sur les parties privatives des logements lorsqu’ils sont en copropriété ou lorsqu’il s’agit d’une maison individuelle. Tous les devis signés après le 1er octobre seront éligibles mais les dossiers devront être déposés à partir du 1er juillet 2021. Un propriétaire pourra être aidé jusqu’à trois logements mis en location. « Cela va permettre d’accélérer la transition énergétique vers moins de "passoires thermiques"dans le parc locatif privé, qui en compte le plus », a expliqué la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, dans le Journal du dimanche.

Enfin, Ma Prime Rénov’ deviendra aussi accessible aux copropriétés. Pour y avoir droit, les copropriétés devront être composées à 75 % au minimum de résidences principales et les travaux devront permettre un gain énergétique de 35 %. Les travaux peuvent débuter dès à présent et le dépôt des dossiers devra être effectué à partir du 1er janvier 2021.

  • Quels travaux peuvent être financés ?

La prime permet de financer les travaux d’isolation (murs, planchers, combles, fenêtres), de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif. Ils doivent être réalisés par une entreprise Reconnue Garante de l’Environnement (RGE).

Les ménages qui effectuent des travaux qui permettent de sortir leur logement du statut de passoire thermique (classé F ou G sur l’étiquette de diagnostic de performance énergétique) pourront bénéficier d’un bonus de 1 500 € maximum. Pour l’obtenir, il sera nécessaire d’effectuer un audit avant les travaux.

Les rénovations ambitieuses qui permettent d’atteindre l’étiquette énergie B ou A donneront droit à un bonus Bâtiment basse consommation (BBC) de 1 500 € maximum. Une bonification des Certificats d’économies d’énergie sera également octroyée.

Les ménages aux revenus intermédiaires ou supérieurs qui engagent des travaux permettant un gain énergétique de plus de 55 % pourront bénéficier d’un nouveau forfait « rénovation globale » de 7 000 € ou 3 500 €. Les ménages modestes devront, dans ce cas, se tourner vers le programme Habiter mieux sérénité de l’Anah.

Enfin, les ménages pourront bénéficier d’un soutien financier de 150 € lorsqu’ils sont accompagnés dans le cadre d’un forfait AMO (assistance à maîtrise d’ouvrage). Cet accompagnement devra être effectué par une entreprise différente de celle qui réalise les travaux

  • Comment la prime sera-t-elle calculée ?

Le montant de la prime dépendra de la nature du chantier engagé, de la localisation du logement et du niveau de revenus. Le gouvernement a établi quatre catégories de contribuables, rangées par couleur : bleu pour les foyers les plus modestes, jaune, violet et rose pour les ménages les plus aisés. Un barème spécifique est appliqué pour l’Ile-de-France. Selon le profil, le montant des aides sera plus ou moins généreux. « Pour les foyers les plus modestes, l’aide peut aller jusqu’à 90 % du devis, puis elle descend à 75 %, 60 % et 40 % pour les ménages les plus aisés », avait expliqué la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon.

Par exemple, l’aide pour l’installation d’une chaudière à granulés sera de 10 000 € si vous êtes en bleu, 8 000 € si vous êtes en jaune et 4 000 € si vous êtes en violet. Si vous êtes en rose, vous n’aurez pas droit à Ma Prime Rénov’. Pour les ménages les plus aisés, l’aide se limite, en effet, à quelques travaux comme l’isolation des murs par l’extérieur ou par l’intérieur.

Pour vérifier les aides auxquelles vous êtes éligible et estimer leur montant, vous pouvez utiliser le simulateur en ligne Simul’Aides disponible sur le site www.faire.fr. Pour l’utiliser, vous avez besoin de vous munir des caractéristiques de votre logement (surface, année de construction...), des éventuels devis et de votre dernière feuille d’imposition afin de pouvoir communiquer votre revenu fiscal de référence (RFR).

Contactez-nous Appelez-nous Appeler l'agence