Nice : des appartements prisés sur la Côte d’Azur

Publié le

Au premier semestre 2016, Orpi, 1er réseau coopératif français d’agences immobilières, analyse les tendances du marché niçois.

 « Depuis janvier 2016, le marché se porte très bien sur la Côte d’Azur et plus particulièrement à Nice. Nous notons une hausse de 8 % du volume de ventes sur la côte, quand Nice enregistre une hausse importante de près de 30 % par rapport à 2015. »
Moïse Vergeot – agence Orpi Immobilière GTI à Nice.                       

Chiffres clés

  • Diminution des prix de vente de - 0,4 % par rapport à 2015
  • Stabilité des prix au m2 par rapport à 2015
  • Augmentation de 28 % du volume des ventes par rapport à 2015
  • Légère hausse des prix à la location de + 0,6 % en 2016
  • Un loyer moyen pour un deux pièces qui s’élève à 680 €
  • En 2016, le délai de vente moyen reste stable à 92 jours

Une certaine stabilité des prix sur le marché

Les prix de vente restent stables en comparaison avec le premier semestre 2015.
En moyenne, le prix de mise en vente final d’un bien sur Nice est de 233 000€ en 2016 contre 234 000 € en 2015. Le prix au m2 est de 3 845€. Il est lui aussi équivalent au prix moyen constaté l’année dernière à la même période.

Le succès des appartements niçois

A Nice, les appartements restent les biens les plus prisés. En effet, les primo-accédants font leur retour sur le marché notamment grâce aux incitations fiscales, et se portent massivement vers des biens de « milieu de gamme ». Les investisseurs locatifs sont, eux aussi, toujours bien présents sur le marché. La pierre reste un placement sécurisant et durable.

Les ventes se font principalement sur les appartements de 2 pièces, qui se vendent en moyenne à 175 000 €. Cependant, la demande est plus faible pour les 3 pièces, dont les prix sont en moyenne de 270 000  €.

« Les villas en périphérie de Nice ne rencontrent pas leur clientèle, ne correspondant ni aux étrangers en raison de leur situation géographie, ni aux retraités en raison du prix de vente trop élevé. » Moïse Vergeot.