Dossier pratique : Achat immobilier : un budget tout compris !

Frais de notaire, commissions d'agence, coûts d'emménagement et d'assurance, charges de copropriété, taxe d'habitation et taxe foncière... acheter un logement ne se réduit pas au prix du mètre carré. Petit tour des dépenses annexes à prendre en compte dans son budget.

Rémunérer les intermédiaires

En cas d'opération conclue par l'intermédiaire d'un professionnel, celui-ci est en droit de demander des honoraires lors de la signature de l'acte authentique.
- S'il s'agit d'un agent immobilier, le montant de la commission est librement fixé mais les modalités de calcul doivent être clairement indiquées dans son mandat. Comptez entre 5 et 10 % TTC du prix de vente, selon la valeur du bien.
- S'il s'agit d'un notaire, il percevra à ce titre des honoraires de négociation réglementés variant selon le prix de vente. Cette somme est distincte des incontournables " frais de notaire " ou frais de mutation qui comprennent les droits d'enregistrements ou TVA, coûts de pièces d'état civil, certificat d'urbanisme, taxes diverses reversées au Trésor public (3 % environ du prix d'achat dans le neuf et 7 % dans l'ancien).

Rembourser le crédit

Emprunter n'est pas gratuit et souscrire un crédit engendre des frais. Frais de dossier, négociables, (environ 1 % du montant emprunté), assurance décès invalidité obligatoire (autour de 0,4 % du capital restant dû, variable suivant la qualité de la couverture proposée), et garantie prise par la banque (privilège de prêteur de deniers, hypothèque ou caution d'un organisme spécialisé ; comptez entre 770 et 1 800 euros pour un prêt de 100 000 euros, dont une partie sera remboursée à la fin du crédit dans le cas d'une caution mutuelle).

Rétribuer l'architecte

Qu'il s'agisse de construire ou d'agrandir une maison individuelle, l'intervention d'un architecte s'avère nécessaire dès lors que la surface créée dépasse 170 mètres carrés de surface hors ?uvre. Ses honoraires sont libres mais varient en moyenne entre 5 % et 10 % du coût total.

S'acquitter des charges de copropriété

À compter de la notification de la vente du logement au syndic, celui-ci réclame un appel de fonds au titre de la participation aux charges et exige une quote-part des avances. Pour savoir si des travaux importants (ravalement de l'immeuble, réfection de la toiture, installation d'un ascenseur...) ont été votés récemment en assemblée générale, la prudence invite à se renseigner auprès du syndic afin de les inclure dans son plan de financement.

Penser à l'assurance habitation

Son montant varie non seulement en fonction de la superficie achetée mais aussi selon le niveau d'équipements (volets, serrure...) et de la situation (rue, étage) du logement. Le mieux ? Se renseigner auprès de son assureur pour en connaître le coût.

Régler les impôts locaux

Le passage à l'état de propriétaire entraîne le paiement de la taxe foncière, en plus de la taxe d'habitation. Le montant de ces impôts locaux, varie d'une commune à l'autre et peut évoluer dans le temps. A noter : l'acte de vente peut prévoir le partage de la taxe foncière entre le vendeur et l'acquéreur en proportion de la détention du logement l'année de la vente.

Payer les déménageurs

Ce poste de dépense n'est pas négligeable et très variable selon le volume à transporter, la distance à parcourir, l'accessibilité du logement (étage, fond de cour) et le niveau de prestation retenu (" économique ", " luxe "...). Pour limiter les frais, il faut faire jouer la concurrence en multipliant les demandes de devis.

Programmer les frais d'installation

En dehors des frais liés à l'ouverture d'une ligne téléphonique, d'un compte pour la fourniture d'eau ou d'électricité, il faut aussi budgéter les inévitables coûts de rafraîchissement et de décoration de son nouveau logement : placards, peinture, papiers peints, moquette, rideaux...

Anticiper le changement de vie

Acheter, c'est bien... mais s'il faut aussi parfois investir dans un deuxième véhicule, laisser ses enfants en demi-pension, s'équiper d'une débroussailleuse... Mieux vaut y penser dès le départ pour éviter les mauvaises surprises à l'arrivée.

(c) Copyright Rent a NEWS, octobre 2010.