Qu'il soit destiné à l'habitation ou à une activité économique, un immeuble se définit, dans le langage courant, comme un bâtiment de plusieurs étages séparés en unités d'habitation (appartements) ou de travail (bureaux). L'achat d'un immeuble répond souvent à un désir d'investissement locatif sur le moyen ou le long terme. Comment bien choisir son immeuble ?

Achat d'un immeuble : pour quels objectifs ?

Avant d'envisager l'achat d'un immeuble, le candidat acquéreur doit bien définir ses objectifs. Est-ce pour placer ses économies ? Est-ce pour constituer un patrimoine à transmettre à ses héritiers ? Est-ce pour loger, à bas coût, tous les membres de sa famille ? Veut-il s'assurer un revenu complémentaire à sa retraite ? Quelles typologies de locataires vise-t-il (familles, étudiants, célibataires, professionnels) ? S'il a bien défini ses objectifs, l'acquéreur saura mieux cerner le type d'immeuble qu'il lui faut et le montant de l'investissement qui lui est nécessaire.

Achat d'un immeuble : quel emplacement et quel type choisir ?

Le choix de l'emplacement de l'immeuble dépend en partie de l'objectif que l'investisseur s'est fixé. S'il veut laisser un héritage et un pied-à-terre à ses enfants, il devra respecter leurs préférences géographiques. S'il veut une rentabilité à coup sûr et des locataires stables, il privilégiera un emplacement en centre-ville, proche de toutes commodités. S'il veut diversifier ses loyers, il aura intérêt à acheter un immeuble à usage mixte (appartements et bureaux), un bail commercial se dénonçant, de fait, plus aisément qu'un bail d'habitation. Pour éviter que les locataires en place n'usent de leur droit de préemption, il devra faire l'achat d'un immeuble de moins de 10 appartements.

Achat d'un immeuble : s'assurer de sa rentabilité

Une fois l'immeuble choisi, l'acquéreur doit redoubler de vigilance. Il doit vérifier que le gros œuvre de l'immeuble est en bon état afin d'éviter de s'exposer à court terme à de gros travaux. Et s'informer de toutes les charges qui pèsent sur l'immeuble et des loyers qui se pratiquent dans le quartier. Il doit se renseigner aussi à la mairie pour connaître les projets locaux d'urbanisme. Et demander au Centre des impôts les mesures de défiscalisation auxquelles il a droit. Ainsi pourra-t-il évaluer, en connaissance de cause, le taux de rentabilité de son investissement. Il peut, bien entendu, faire appel à l'expertise d'une agence immobilière du réseau Orpi pour l'aider dans son achat d'un immeuble.