Posséder des biens immobiliers c'est bien, les faire fructifier c'est mieux. Bien souvent, la constitution d'un patrimoine immobilier a pour objectif d'assurer des revenus réguliers à la retraite. Mais aussi de laisser quelques biens à ses descendants. Dans les deux cas, il est nécessaire de gérer correctement son patrimoine immobilier. Et de commencer par se poser les bonnes questions pour choisir le meilleur mode de gestion de ses maisons, terrains ou immeubles.

Bien gérer son patrimoine immobilier pour rechercher la plus-value

L'achat d'une maison, d'un appartement voire d'un terrain à bâtir se fait d'abord pour pouvoir y vivre. Ces biens constituent déjà la base d'un patrimoine immobilier. Une bonne gestion de ce patrimoine immobilier consiste à faire monter la valeur de ce bâtiment. Faire des travaux d'agrandissement ou d'amélioration du logement permet de songer à une plus-value dans le cas d'une revente. Même chose pour une maison secondaire. Une fois achetée, elle intègre le patrimoine immobilier. Si sa gestion est certainement différente, l'objectif est le même : lui faire prendre de la valeur pour la céder dans les meilleures conditions.

L'investissement locatif, un outil de gestion de patrimoine immobilier pratique

Un outil de gestion du patrimoine immobilier est l'investissement locatif. Il consiste à acheter une maison ou un appartement, puis à le louer. Cercle vertueux assuré : le logement est entretenu par le locataire, il rapporte des loyers réguliers. Ces revenus constituent un apport intéressant pour faire un emprunt, acheter un autre bien et ainsi augmenter son patrimoine immobilier. Pour gérer ses biens immobiliers destinés à la location, il est indispensable de bien connaître le marché local. Les agents du réseau Orpi peuvent vous assister dans cette gestion de patrimoine immobilier. Voire s'occuper eux-mêmes de vos appartements et de trouver les locataires.

Gérer son patrimoine immobilier : choisir le viager ou la SCI

Si l'objectif de la gestion d'un patrimoine immobilier est d'abord la transmission, deux autres systèmes sont à la disposition des propriétaires. Le premier est le viager. La forme la plus connue du viager est la vente d'un bien immobilier par un propriétaire qui peut continuer à y habiter. A son décès, le bien revient à l'acheteur. Deuxième option : la constitution d'une SCI. Cette entreprise de gestion de patrimoine immobilier permet de faire fructifier des biens à plusieurs. Les membres d'une même famille peuvent ainsi s'associer pour gérer des maisons ou des appartements. Des accords peuvent être trouvés pour que des associés rachètent les parts de la SCI et deviennent ainsi le seul propriétaire.