L'immobilier locatif est un placement sécurisé qui permet de bien anticiper sa retraite, d'accroître ses revenus mensuels et de transmettre un patrimoine à ses proches.

Quel est l'intérêt de l'immobilier locatif ?

Investir dans l'immobilier locatif permet à la fois de se constituer un patrimoine immobilier sur le long terme, et de bénéficier d'une source de revenus additionnelle au travers de la perception des loyers. En outre, il s'agit d'un placement sûr qui peut être rapidement rentabilisé à condition de bien choisir le bien immobilier mis en location : la rentabilisé locative étant fortement liée à la qualité du logement ainsi qu'à son emplacement. Pour faire le bon choix en matière d'immobilier locatif, n'hésitez pas à demander conseil auprès de professionnels du secteur, tels que ceux qui vous attendent dans les 1200 agences immobilières du réseau Orpi.

Immobilier locatif : comment financer son investissement ?

Il est certes préférable de disposer d'une épargne personnelle afin de se lancer dans l'immobilier locatif dans de bonnes conditions financières. Cependant, le recours à l'emprunt est incontournable, pour compléter l'apport personnel voire financer l'investissement à 100 %. L'investissement dans l'immobilier locatif est financé en grande partie par un prêt immobilier, dont les échéances seront couvertes par les loyers versés par le locataire.

Les réductions d'impôts dans l'immobilier locatif

Les pouvoirs publics soutiennent l'immobilier locatif en proposant des défiscalisations avantageuses aux particuliers qui désirent se lancer dans ce type d'investissement : notamment le dispositif Duflot pour les logements neufs, ou le dispositif Censi-Bouvard pour les logements meublés des résidences de services. Ces réductions d'impôts, qui peuvent représenter jusqu'à 11 % ou 21 % du montant du prix d'achat du logement, sont étalées sur une période de six à douze ans. En cas d'achat d'un logement ancien situé dans une zone protégée et nécessitant une rénovation, vous pouvez aussi prétendre au dispositif Malraux, qui prévoit une baisse d'impôt équivalente à 30 % du montant total des travaux.