Nés avec l'essor d'internet, les mandataires immobiliers sont une version plus indépendante de l'agent immobilier. Moins cadrés, moins formés, mais aussi moins chers qu'une agence, ils recrutent les acheteurs et les locataires via les sites de petites annonces en ligne.

Qu'est-ce qu'un mandataire immobilier ?

Les mandataires immobiliers agissent sur mandat d'un propriétaire pour réaliser la vente ou la location d'un bien immobilier. Sans agence pour recevoir les clients, l'essentiel des interactions se fait par email, car ils travaillent depuis leur domicile : le mandataire immobilier est souvent un auto-entrepreneur. Ils passent beaucoup par les sites de petites annonces pour trouver des locataires ou des acheteurs potentiels. Ils peuvent ensuite faire visiter l'appartement sur site. Les mandataires immobiliers perçoivent une commission lorsque la transaction se réalise, aux frais de l'acheteur ou du locataire ; celle-ci est toujours plus faible que chez une agence, car le mandataire n'a pas de loyer commercial à payer.

Des réseaux de mandateurs immobiliers

Née dans les années 2000, cette profession est aujourd'hui structurée par réseaux, parmi lesquels un petit nombre se partagent l'essentiel du marché national (les mandats immobiliers représentent un pourcentage assez faible de toutes les transactions immobilières réalisées en France). Mais on trouve également des réseaux qui se spécialisent sur un marché local ou bien un secteur immobilier de niche. Chaque réseau est assez libre dans le recrutement de ses mandataires : contrairement à l'agent immobilier, qui doit être titulaire d'un bac +3, le mandataire peut être recruté dès le niveau bac. Les réseaux attirent les mandataires immobiliers en leur promettant des commissions plus importantes sur les transactions.

Les dangers d'un mandataire immobilier

Faire appel à un mandataire immobilier est moins cher qu'une agence, mais les mandataires sont moins bien formés que les agents. N'importe qui peut devenir rapidement mandataire et si beaucoup de réseaux proposent des formations, elles ne sont pas obligatoires. Les mandataires gagnent souvent leur vie exclusivement à partir des commissions, ce qui peut occasionner des phénomènes de vente « insistante ». Enfin, c'est un secteur où la fidélité au réseau est aléatoire et liée à la réussite du mandataire, et où le turn-over est assez important.