Lorsque l'on parle du prix d'un appartement à négocier, il y a deux possibilités : soit vous êtes locataire et vous souhaitez discuter de votre loyer, soit vous êtes prêt à devenir propriétaire et vous négociez le prix d'achat. Dans les deux cas, les négociateurs vont traiter des points spécifiques à une discussion sur le prix d'un appartement. Mais aussi suivre une méthode éprouvée, quel que soit le bien à vendre.

Connaître l'environnement avant de négocier le prix d'un appartement

Pour bien commencer la négociation du prix d'un appartement, il est nécessaire de connaître son environnement. Ville, quartier, prix du mètre carré local? En vous rendant dans une agence immobilière, vous aurez facilement ces informations. Ainsi qu'une idée des précédentes transactions qui ont été réalisées récemment sur le même genre de bien immobilier. Ensuite, dans le cas d'un appartement, et aussi bien pour négocier un prix d'achat qu'un loyer, il faut penser à des points spécifiques. Qui gère l'entretien des parties communes ? Est-ce qu'il y a des voisins bruyants ? Est-ce que mon salon risque d'être assombri à cause d'un grand immeuble voisin ? Comment je peux garer ma voiture ? Est-ce que la rémunération du syndic est comprise dans les charges du loyer ?

L'importance de la visite pour négocier le prix d'un appartement

Le contrat signé entre un locataire et un propriétaire est aussi une affaire de feeling personnel. Un bailleur s'engage à prêter, moyennant un loyer, un bien immobilier, meublé ou non, qui lui appartient à un inconnu. Pour mettre toutes les chances de son côté, le locataire a donc intérêt à miser gros sur la visite. Au moins autant que sur la négociation du prix de l'appartement. Si la visite se passe bien, que le courant passe bien, et que le locataire donne une image sérieuse, la partie est déjà bien entamée.

Prendre son temps pour négocier le prix d'un appartement

Quand vient le moment de la négociation du prix de l'appartement, c'est le moment d'utiliser des méthodes éprouvées et qui ont montré leur efficacité. D'abord, ne pas hésiter à proposer un prix très inférieur au prix demandé par le propriétaire ou vendeur. La discussion va alors s'ouvrir et le locataire pourra toujours remonter petit à petit vers un compromis. Mais la négociation du prix d'un appartement dépend aussi de la situation du locataire ou acheteur. Par exemple, un jeune qui se lance dans la vie active et commence à travailler cherchera plus facilement un appartement qu'une maison pour son premier logement. Il risque d'être pressé de trouver un accord sur le prix et pourrait bien laisser filer la négociation. Il est important de prendre son temps pour négocier le meilleur prix pour un appartement où le locataire restera peut-être plusieurs années.