Travaux et diagnostics à réaliser, documents à préparer jusqu’à l’acte de vente... : Mettre un bien à la vente ne s’improvise pas ! Retrouvez tous les conseils liés aux étapes de votre projet, pour une vente réussie.

1ère étape : Anticiper, une vente se prépare

En amont, il est important de soigner la présentation de son logement, mais aussi de s’assurer d’avoir toutes les informations essentielles en main, dont certaines auxquelles on ne pense pas toujours :

      -  S’agit-il d’un logement familial ?

      -  Avez-vous acheté en couple ? Sous quel régime matrimonial ? Votre logement est-il en   indivision?

     -  Des travaux ont-ils été réalisés sans l’accord de la copropriété ?

     -  Le paiement d’une taxe sur la plus-value est-il à prévoir ?...

2ème étape : Faire appel à un professionnel

S’il paraît envisageable, de prime abord de vendre seul, en pratique l’opération se révèle souvent bien plus complexe que prévu, surtout pour les néophytes. Une transaction réussie implique notamment une connaissance approfondie de la réglementation (et de ses dernières évolutions) et de bien appréhender chacune des étapes de votre projet.

 

3ème étape : Constituer un dossier complet

En tant que vendeur, vous devez informer votre acquéreur sur votre bien via un dossier de vente. La réglementation impose la plus grande vigilance sur le sujet. Titre de propriété, PV d’assemblée générale, impôts locaux, diagnostics immobiliers ... Plus d’une vingtaine de pièces doivent être fournies pour constituer un dossier de vente conforme à la réglementation. Afin d’être à jour lors de la signature du compromis de vente, il faut commencer à regrouper tous les éléments en amont, certains comportant des délais de validité limitée.

Les diagnostics obligatoires

4ème étape : Fixer le juste prix de vente

Pas facile d’évaluer la valeur de votre bien en toute objectivité...
C’est cependant primordial. D’autant que le niveau d’information dont disposent aujourd’hui les acheteurs ne permet pas de s’éloigner du prix
 de marché. Le présenter à un prix trop élevé vous fait courir le risque de limiter le nombre de visites et donc les occasions de vendre rapidement. Dans ce cas, vous perdrez un temps précieux ! En outre, un logement affiché trop longtemps dans les annonces suscite souvent la méfiance des acquéreurs potentiels et doit parfois subir une décote pour trouver preneur.

Besoin d’aide pour fixer le prix de vente de votre logement ?

Estimez votre bien 

Contactez un conseiller

5ème étape : Chercher... et trouver un acquéreur

Rédiger une annonce performante, prendre de bonnes photos, sélectionner les supports publicitaires les plus efficaces... : la recherche d’un acquéreur pour un bien immobilier est un métier. Il faut aussi être capable de gérer les appels, d’organiser les rendez-vous, d’attendre les visiteurs et de répondre à toutes sortes de questions. Sans oublier la délicate mission de s’assurer du sérieux des candidats acheteurs et de leurs capacités financières.

Pour faciliter la vente et la promotion de votre bien, pensez à contacter une agence ORPI.

Trouver une agence

6ème étape : Vendre en toute sérénité

Une fois la négociation achevée, l’accord pris avec l’acquéreur sur les conditions de la vente 
(prix, dates...), vous signez un avant-contrat, un compromis ou une promesse de vente. Le contrat définitif de vente, quant à lui est signé chez le notaire en moyenne dans les 3 mois suivants.

Le calendrier de votre vente