La vente de murs commerciaux peut s'avérer plus lucrative que la vente d'un bien immobilier destiné à l'habitation. La rentabilité est deux fois plus élevée, ce qui en fait un excellent placement.

Maîtriser le rendement de ses murs

La notion de rentabilité prédomine dans la vente de murs commerciaux. Cela correspond à un pourcentage du prix d'achat original, et représente un bénéfice que dégage l'acquéreur de son bien. Il est donc fondamental de réfléchir en termes de rendement plutôt qu'au prix final. Le prix demandé dans le cadre de la vente de murs commerciaux ne sera calculé qu'à la fin, selon ce rendement. D'autres critères viendront, ultérieurement, augmenter ou baisser la somme demandée.

La valeur des murs commerciaux

Dans l'estimation de la valeur du bien, on ne parle pas de m², notion propre au logement. Dans le cadre de la vente de murs commerciaux, il faut parler de la surface pondérée. Il s'agit de la surface commerciale qui sert à accueillir les clients et intéressera bien plus l'acheteur. De plus, l'estimation de la valeur des murs commerciaux repose sur l'emplacement et la ville. Toutefois, comme l'achat se conclura sur la création d'une activité, le contexte économique est lui aussi observé.

Les conditions suspensives

Il est important de bien étudier le compromis de vente lors de la vente de murs commerciaux, lorsque ce dernier est ratifié. Plusieurs conditions suspensives éclairées peuvent être apportées au compromis. En effet, il faut bien poser des conditions liées aux autorisations nécessaires ? pour le repreneur ? à l'établissement de son activité dans les murs. Par exemple, le repreneur peut avoir à transférer une licence IV afin d'ouvrir son bar dans les murs qu'il souhaite acquérir. Dans certains cas, le transfert n'est pas possible et peut même obliger l'acquéreur à ouvrir une nouvelle activité afin de demander une nouvelle autorisation.

Conclure la vente de murs commerciaux

Une fois le compromis de vente de murs commerciaux en ordre, il ne restera plus qu'à le déposer auprès de notaires qui effectueront les dernières démarches. Ils permettront ainsi la rédaction d'un acte de vente authentique, s'assurer du déblocage des fonds pour le vendeur et de l'obtention des clés pour l'acquéreur.