Hossegor : le Sporting Casino et le Jaï-alaï

Publié le

À Hossegor, deux lieux sont incontournables et font partie intégrante de l’histoire, de l’ADN de la ville : partons à la rencontre du Sporting Casino et du jaï-alaï d’Hossegor…

Le Sporting Casino d’Hossegor : superbe exemple du style basco-landais

Le Sporting Casino est un casino et complexe sportif construit entre 1927 et 1928 et entre 1930 et 1931. On doit ses plans à 3 architectes : Henri Godbarge, l'un des premiers théoriciens du style néobasque et Louis et Benjamin Gomez, frères architectes à qui l'on doit de très beaux exemples du style néo-basque et Art déco.

L'ensemble architectural en béton armé défend en beauté le style basco-landais. Sa façade, remarquable, offre aux yeux des esthètes deux bas-reliefs sculptés par Lucien Danglade, artiste régional des années 1930. Le Sporting Casino d'Hossegor est inscrit au titre des Monuments historiques par arrêté du 18 décembre 1991.

Le Sporting Casino allie dès sa création, de manière assez inédite, équipements sportifs, de jeu et de loisirs : cinéma-dancing, salles de jeu et de baccara, restaurant, piscine, salon, salle de culture physique, garage à bateaux, courts de tennis et frontons pour pelote basque.

Aujourd’hui, le Sporting Casino est un espace multi-loisirs : on y trouve une salle des jeux avec machines à sous et tables de blackjack, un restaurant (le Sporting Grill avec vue sur le canal, une piscine, un mini-golf paysagé et un fronton pour pelote basque (notez que tous les lundis soir estivaux, on peut assister au fronton du Sporting Casino à des tournois de pelote baque).

 

Le Jaï-alaï d’Hossegor, le premier de France

Les lieux sont intimidants : un terrain de 56 mètres de long, trois murs mais pas de filet… Nous voilà au jaï-alaï d'Hossegor.

Hossegor est la première ville française à s'être dotée d'un jaï-alaï, en 1958. Le jaï-alaï d'Hossegor a été construit à l'occasion de la 3ème édition des championnats du monde de pelote basque qui se sont déroulés en octobre 1958 à Biarritz, Bayonne et Hossegor. La France remplaçait au pied levé le Mexique qui ne pouvait pas accueillir la compétition : faute de temps, le jaï-alaï d'Hossegor s'est construit en 4 mois et demi spécialement pour ces championnats. L'inauguration a eu lieu la veille de l'ouverture.

En basque, jaï-alaï signifie "fête joyeuse". On parle également de fronton long. Le tout premier fut construit à Saint-Sébastien, en Espagne. Le jaï-alaï mesure 50 mètres de long mais connaît des variations d'une aire de jeu à l'autre (à Hossegor, le terrain mesure 56 mètres). Aire de jeu couverte, le jaï-alaï comprend un fronton (frontis) avec mur à gauche et mur de fond et une cancha (la surface jouable au sol divisée en 14 cuadros de 4 mètres numérotés à partir du frontis).

À Hossegor, on y pratique la cesta punta, l'une des spécialités reconnues par les fédérations de pelote basque. Le jeu est puissant, rapide. Les balles vont jusqu'à 300 km/h.

 

Trouver un bien immobilier à Hossegor

Hossegor est une ville où il fait bon vivre : dans un environnement préservé, entre lac et océan, on y cultive l’art de vivre landais. Sport, architecture, gastronomie… Autant d’arguments pour venir vivre à Hossegor !

Si tel est votre projet, n’hésitez pas à pousser la porte de l’agence Durand : l'agence Durand a été créée en 1910 et a participé à la création de la station balnéaire d'Hossegor. Nous serons ravis de vous accompagner dans votre projet immobilier à Hossegor, location ou achat.

Contactez-nous

Contactez-nous Appelez-nous Appeler l'agence