Mieux vaut acheter que louer....?

Publié le

Un achat immobilier est plus intéressant qu’une location au bout de 3,5 ans!

Acheter un logement reste plus intéressant que le louer, selon une étude du courtier en crédit immobilier Meilleurtaux qui a passé au crible 36 villes, dévoilée par Le Parisien-Aujourd’hui-en-France. Mais vous devez patienter deux fois plus longtemps avant que votre acquisition ne soit rentabilisée. En un an, la durée d’amortissement est passée d’environ 2 ans à 3,5 ans pour une résidence principale de 70 m². Concrètement, au-delà de ces 41 mois, vous commencez à perdre de l’argent si vous décidez de rester locataire.

» LIRE AUSSI - Comment calculer le rendement de son investissement locatif?

Pour les grandes métropoles, l’attente est encore plus longue. Elle dépasse allègrement les 10 ans. Ainsi, à Paris, vous devez attendre près de 13 ans aujourd’hui contre un peu plus de huit ans l’an dernier. À voir si la hausse des prix, bien que ralentie, et l’encadrement des loyers ne va pas accroître cette attente. C’est à Lyon que la durée d’amortissement a le plus progressé puisqu’elle a plus que doublé, passant de 7,5 ans à 18 ans. La faute à des prix qui ont fortement augmenté ces douze derniers mois (+6,9% à Lyon). Même constat à Bordeaux où votre achat immobilier sera rentabilisé au bout de 12,5 ans environ contre 6,5 ans il y a un an.

» LIRE AUSSI - L’envie d’espace fait flamber les prix des maisons en Ile-de-France

Sur les 36 villes analysées, pour seulement 4 - Caen, Clermont-Ferrand, Metz et Nîmes, la durée d’amortissement a (très) légèrement diminué de quelques mois. L’acheteur gagne ainsi entre 1 et 4 mois. Bref, la situation semble moins favorable aux futurs acquéreurs. «Si l’on retire les grandes métropoles; la moyenne retombe à 1 an et 9 mois pour rendre son bien plus rentable à l’achat. Ce chiffre est stable par rapport à 2019», souligne Maël Bernier, de Meilleurtaux qui rappelle qu’«en cas de revente, si le vendeur réalise une plus-value, cette dernière n’est pas imposable». Encore faut-il réaliser une plus-value, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Mais le ralentissement voire l’éventuelle baisse des prix pourrait relancer l’envie chez certains de devenir propriétaires. En espérant ne pas avoir trop de difficultés pour pouvoir emprunter.

Contactez-nous Appelez-nous Appeler l'agence