Chez ORPI la solidarité se conjugue au pluriel

Le métier d’agent immobilier connaît de profondes mutations. Il évolue rapidement sous l’effet conjugué de la digitalisation et de la réglementation. Résultat, certains candidats entrepreneurs, tentés de rejoindre ORPI, peuvent légitimement s’interroger sur leur capacité à rebondir. Qu’ils se rassurent, non seulement le réseau leader du marché les accompagne pendant les 12 premiers mois de leur parcours d’intégration, mais par la suite également.

Entreprendre avec ORPI

Le métier d’agent immobilier connaît de profondes mutations. Il évolue rapidement sous l’effet conjugué de la digitalisation et de la réglementation. Résultat, certains candidats entrepreneurs, tentés de rejoindre ORPI, peuvent légitimement s’interroger sur leur capacité à rebondir. Qu’ils se rassurent, non seulement le réseau leader du marché les accompagne pendant les 12 premiers mois de leur parcours d’intégration, mais par la suite également.

Dans la tourmente, les valeurs coopératives prennent tout leur sens

Fait assez rare pour être signalé, chez ORPI, chacune des 1200 agences immobilières du réseau bénéficie de la visite d’un consultant « maison » au moins deux fois par an. « Des rendez-vous réguliers qui permettent de détecter toute baisse de régime, témoigne Pascal Glardon, consultant ORPI rattaché au Pôle en charge du suivi des agences en difficulté. Quelle qu’en soit la cause (maladie, décès, départ de collaborateurs…), notre mission : identifier les maillons faibles, proposer des pistes pour redresser la barre et mettre en place des outils et des formations afin de travailler ces points de fragilité. Après un audit complet (financier, organisationnel, commercial, managérial…), nous bâtissons un plan d’actions et assurons l’accompagnement des équipes. Nous remettons le métier sur les fondamentaux, nous reprenons les basiques du management, les méthodes de marketing, du développement personnel… »

Actions curatives, actions préventives

« Aux prises avec des turbulences, les patrons d’agence ORPI apprécient particulièrement de pouvoir compter sur le fort esprit de solidarité de l’enseigne, analyse Pascal Glardon. La mutualisation de nos moyens nous permet de faire profiter d’un coaching rapproché les adhérents qui traversent une mauvaise passe. Et cela, afin de leur permettre de franchir sans (trop de) dommages ce cap périlleux. Dans la mesure où ils veulent s’en sortir, la coopérative mobilise d’importants moyens pour les soutenir. Et ça marche ! A notre grande satisfaction, même confrontés à des situations qui semblent parfois inextricables, les patrons d’agence parviennent généralement à écrire un happy end. Ensuite, nous continuons bien sûr à suivre l’agence lorsqu’elle retrouve un rythme de croisière. Car l’idée maîtresse du dispositif des consultants mis en place par ORPI depuis un an et demi repose sur le principe bien connu de la prévention. A l’instar de la médecine, un diagnostic précoce par les consultants ORPI contribue à la bonne santé de nos agences immobilières. Il augmente leur espérance de vie et réduit le risque de récidive. Un traitement qui porte déjà ses fruits, en limitant le nombre d’agences en difficulté et en offrant la possibilité à l’ensemble du réseau de monter progressivement en compétence ».

Sur le même sujet

LES OUTILS ORPI