1er semestre 2016 : la légère hausse confirme le dynamisme du marché

Publié le

En ce mois de juin, Orpi analyse le marché sur le premier semestre 2016, marqué par une très légère hausse des prix.

«Au premier semestre, les prix marquent une très légère augmentation. Pas de quoi s’alarmer pour autant : rappelons que le marché de l’immobilier n’est pas comparable aux marchés financiers, qu’un écart minime peut enflammer. Il s’agit au contraire d’un marché de long terme : nous parlons de projets de vie. Or on ne construit pas un projet de vie autour de l’évolution dans un sens ou dans l’autre d’une décimale dans les prix des biens.

                         

Les taux d’intérêt sont toujours bas, ce qui incite un plus grand nombre de personnes à réaliser leur projet, voire à y consacrer des sommes plus conséquentes ; les stocks sont donc à la baisse.

Voilà les facteurs qui se tendent derrière cette légère hausse. Chez Orpi, cette inversion de la tendance nous semble tout à fait normale et vient confirmer nos prévisions.

Il ne s’agit pas d’un effet inflationniste, qui pourrait être dangereux, mais de la répercussion du dynamisme du marché.Il faut bien sûr nuancer ces chiffres qui sont des moyennes et lissent les données d’un territoire en réalité disparate : les prix augmentent là où les marchés sont les plus actifs, c’est-à-dire là où le déséquilibre entre offre et demande se fait le plus ressentir. Dans bien des localités, la tendance baissière se poursuit. »

 Bernard Cadeau, Président d’Orpi.

Chiffres clés

  • Légère augmentation des prix de vente de 0,2 % par rapport à 2015 
  • Légère baisse des prix au m2 de 0,3 % par rapport à 2015
  • Diminution des prix à la location de 2 %
  • + 7,6 % d’augmentation du volume des ventes sur le premier semestre 2016 par rapport à 2015
  • Au premier semestre 2016, chez Orpi le délai de vente pour les appartements est de 81 jours.

Une tendance dynamique qui se poursuit

Avec une évolution de + 0,2 % en moyenne sur les prix de vente au premier semestre 2016, le marché connaît une discrète inversion de la tendance, après une année 2015 orientée à la baisse. Cependant, l’impact sur les prix reste minime. Les deux et trois pièces connaissent d’ailleurs, quant à eux, une très légère baisse de prix d’environ 1%.

Fluidité et stabilité : les maîtres mots du marché

Après des longueurs excessives en 2014, année difficile, les délais de vente, redevenus raisonnables dès 2015, se stabilisent et marquent le retour à la fluidité du marché de façon durable.

L’attrait de l’acquisition ne se dément pas et les conditions sont idéales pour concrétiser un projet. Ainsi, les volumes de vente, après avoir progressé de près de 11% en 2015, continuent de croître de +7,6% sur le premier semestre 2016.

« Nous avons de bons indicateurs de la fluidité de l’activité. Toutefois les performances pourraient être encore meilleures… si les investisseurs étaient réellement revenus sur le marché. »
Bernard Cadeau, Président d’Orpi.

Les perspectives 2016

« La tendance actuelle va à mon avis se pérenniser pour le reste de l’année. La politique de taux bas va se poursuivre dans les mois qui viennent. Et même si on assistait à une reprise des taux, cela ne modifierait pas la bonne santé du marché, tant que cette reprise reste progressive et limitée. Quant aux éventuelles conséquences du Brexit, il est bien évidemment trop tôt pour spéculer sur un éventuel effet négatif sur l’évolution des taux… » Bernard Cadeau.