Marché immobilier : La hausse des prix se confirme mais reste mesurée pour Orpi

Publié le

En cette fin d’année, Orpi, premier réseau français d’agences immobilières, partage ses données pour l’année 2016 et anticipe 2017. L’année qui s’achève confirme la bonne santé du marché immobilier, avec une belle augmentation des volumes de ventes et des prix en légère hausse, du fait du dynamisme des transactions.

Cette fluidité se poursuivra-t-elle l’an prochain ? L’évolution des taux de crédit conditionnera en partie la vigueur du marché immobilier 2017.

Zoom sur ... les chiffres clés 2016 : le marché national

  • Prix moyens de vente : + 1% par rapport à 2015
  • Prix au m² : + 1,5% sur les appartements (+ 3,6% en IDF)
  • Volume de ventes : + 10% entre 2015 et 2016
  • Prix à la location : - 2,5% par rapport à 2015
  • Délais de vente : 79 jours

10% de transactions en plus en 2016 chez Orpi

L’année 2016 a vu une augmentation de 10% des ventes en comparaison de 2015. Pour Bernard Cadeau, Président d’Orpi :

« La tendance annoncée dès le premier semestre s’est confirmée, et l’année se clôt avec une progression de 10% du volume des ventes chez Orpi.

Cette bonne santé se confirme au niveau national, puisque nous allons sans doute cette année avoisiner les 900 000 ventes, un niveau non atteint depuis 2007 ».

Prix de vente moyens : une tendance légèrement haussière

Le prix moyen des ventes a augmenté d’1% cette année pour s’établir à 202 000€ : 177 000€ pour les appartements et 223 000€ pour les maisons. Bernard Cadeau souligne que

« cette très légère remontée des prix n’est pas une surprise étant donné que la tension entre offre et demande est toujours forte. La hausse du volume de ventes que nous connaissons chez Orpi, de +10%, en témoigne ! Les taux historiquement bas ont par ailleurs dopé le marché.

Mécaniquement, l’augmentation du nombre de projets réalisés entraîne une légère hausse des prix. Mais l’augmentation reste raisonnable, car la pédagogie sur les prix menée par les agents immobiliers Orpi auprès des vendeurs porte ses fruits ».

Le prix moyen au m2 suit également cette tendance, avec une augmentation de 1,5% pour les logements allant de 1 à 3 pièces et un prix moyen de 2 575€/m² : 3 175€ pour les appartements et 2 015€ pour les maisons. Bernard Cadeau ajoute que « sur les plus grandes surfaces, les prix au m² sont stables voire en très légère baisse. Cela reflète la pression exercée sur les petites surfaces, notamment dans les zones tendues. Pour le cas de la région parisienne par contre, l’augmentation est plus nette : + 3,6 % tous types de biens confondus ».

Les prix à la location en baisse… avec ou sans encadrement !

Le prix moyen à la location est quant à lui en baisse de 2,5%, allant jusqu’à -7% sur les maisons. Le loyer moyen s’établit cette année à 640€. Bernard Cadeau explique que « Cette évolution des prix à la location chez Orpi montre que le marché a ses propres règles et illustre s’il en est encore besoin la vacuité de mesures telles que l’encadrement des loyers. La tendance est nettement baissière au niveau national, encadrement ou non ! Les propriétaires-bailleurs ont compris qu’il est dans leur intérêt de conserver un locataire longtemps avec un loyer raisonnable plutôt que de faire de la spéculation sur le court-terme en poussant les prix ».

Des délais de ventes toujours plus courts

Le délai de vente moyen s’établit désormais à 79 jours. Bernard Cadeau précise : « Le délai moyen s’établissait à 81 jours au premier semestre ; il s’est encore resserré et l’on gagne 2 jours. Ce délai, qui frôle des records historiques, est le signe d’un marché très actif. Le blocage que nous avons connu il y a deux ans, quand les délais de vente franchissaient aisément la barre des 100 jours, est bien derrière nous.

Les perspectives 2017 : l’hypothétique remontée des taux

A propos des taux d’emprunts, Bernard Cadeau explique que :

« L’hypothèse la plus probable pour 2017 est une remontée des taux.

La question qui reste en suspens est la suivante : à quel rythme et avec quelle intensité cette remontée se fera-t-elle sentir ?
Il n’y a à mon avis pas de risque que les taux remontent de façon spectaculaire l’an prochain. Une hausse légère est possible, mais qui sera facilement absorbée par le marché, les projets immobiliers étant toujours d’actualité. D’autant qu’on peut toujours jouer sur la durée des emprunts pour compenser une hausse raisonnable. En revanche, une hausse forte mettrait plus que jamais la question de la solvabilité sur le devant de la scène : comment favoriser l’accès au logement de tous, y compris ceux qui ne remplissent pas les critères traditionnellement exigés par les banques, les assureurs ou encore les bailleurs ? »

La solvabilité est une des problématiques centrales pour le logement dans le cadre de la présidentielle 2017. Orpi poursuit les échanges, sur ce sujet notamment, avec les candidats au travers de ses Orpi Labs, tout en appelant de ses vœux une politique du logement lisible, stable et cohérente pour 2017.

2016, l’année du virage numérique d’Orpi

Pour ses 50 ans, Orpi a lancé en mars sa révolution digitale. L’année a été marquée par la sortie de nombreuses innovations et nouveaux services : géolocalisation, estimateur en ligne le plus performant du marché, espace client sur-mesure, tchat, signature électronique… En 2017, Orpi poursuivra sur sa lancée avec le lancement de deux autres innovations majeures : Orpi Avant-Première et Orpi Direct.