C’est le moment de remplacer votre vieille chaudière !

Publié le • Mis à jour le

Cette année le gouvernement multiplie les coups de pouce financiers pour inciter les Français les plus modestes à troquer leur ancienne chaudière au fioul ou au gaz pour une version haute performance ou un équipement utilisant des énergies renouvelables (chaudière biomasse, pompe à chaleur, système solaire combiné...). Au total, 3 millions de maisons seraient concernées !

De quoi s’agit-il ?

Premièrement, vous pouvez prétendre à une « prime à la conversion » dans le cadre des aides des fournisseurs d’énergie (dispositif CEE). Son montant varie entre 500 et 4 000 euros, suivant votre revenu et l’installation envisagée. Attention, toutefois, avant de lancer les travaux, vous devez au préalable avoir effectué toutes les démarches auprès d’un fournisseur proposant cette prime. Deuxièmement, si votre nouvelle chaudière remplit les conditions d’éligibilité, vous bénéficierez du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu 30 % de vos dépenses, dans la limite de 8 000 euros pour une personne seule et de 16 000 euros pour un couple (majoré de 400 euros par personne à charge, 200 euros par enfant en garde alternée). Et si vous êtes non imposable ? L’excédent vous sera remboursé par l’Administration fiscale. Troisièmement, suivant votre niveau de ressources, vous pouvez solliciter l’aide « Habiter mieux »  de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Celle-ci peut prendre en charge de 35(2) à 50 %(1)  du montant total HT de vos travaux, dans la limite de 7 000(2)  à 10 000 euros(1)  maximum.
CQFD : un bouquet de mesures qui peut effectivement permettre à certains ménages modestes de bénéficier du changement de leur chaudière pour 1 euro seulement.

(1) Ménage de deux personnes dont les revenus fiscaux annuels ne dépassent pas 21 001 euros, ou 29 171 euros en Île-de-France.
(2) Ménage de deux personnes dont les revenus fiscaux annuels de deux personnes ne dépassent pas 26 923 euros ou 35 510 euros en Île-de-France

Pour aller plus loin