Portrait-robot de l’investisseur locatif

Publié le

Courant 2015, le Crédit Foncier a réalisé une enquête auprès de ses clients afin de mieux connaître les attentes et motivations des particuliers qui investissent dans l'immobilier. Les 5 principaux enseignements à retenir.

1. Six régions de prédilection
La concentration de l'investissement locatif en Ile-de-France et dans les cinq régions les plus méridionales s'accentue. Ces zones géographiques enregistrent 76 % des transactions nationales en 2014, contre 74 % en 2010.
2. De fortes disparités de revenus
Le revenu annuel médian des acquéreurs est à peu près stable. Il se situe à 67 500 euros à l'échelle de la France entière, mais est nettement plus élevé en Ile-de-France (72 000 euros) et en Rhône-Alpes (74 030 euros).
3. Des appartements neufs
Près de neuf transactions sur dix portent sur des appartements, les maisons individuelles ne représentant que 11 % du total. Par ailleurs, la plupart des logements acquis restent de petits appartements d'une moyenne de 42 m2 pour un montant de 167 000 euros, en hausse de 11 % par rapport 2 010.
4. Trois motivations essentielles
La fiscalité est la première raison citée par les trois quarts des investisseurs dans le neuf contre seulement un quart dans l'ancien. Ces derniers expliquent leur choix avant tout en vue de se constituer un patrimoine. Et 42 % affirment acquérir un bien à louer pour disposer d'un futur complément de retraite.
5. Les acquéreurs profitent de la baisse des taux
La part des investissements financée par le crédit ne cesse de progresser puisque, de 94 % en 2010, elle est désormais à 97 %, avec un montant médian emprunté en progression de 14 % sur la même période.

 

Sur le même sujet

10 conseils pour acheter un appartement

Pour acheter un appartement dans les meilleures conditions et être sûr de réaliser un bon investissement, de nombreuses choses sont à vérifier et à savoir. Découvrez nos conseils de pro sur le sujet.