Investir dans l’immobilier : comment faire ?

Publié le

Investir dans l'immobilier consiste à faire l'achat d'un bien immobilier en vue de le mettre en location pour en percevoir des revenus locatifs et se constituer un patrimoine. Choisir d'investir dans la pierre est un moyen sûr et durable d'augmenter votre patrimoine et de bénéficier d'un complément de revenu passif.

Comment faire pour bien investir dans l'immobilier et comment faire les bons choix ?

Orpi vous donne quelques conseils :

  • Etudiez le marché
  • Choisissez la bonne superficie et diversifiez vos investissements
  • Analysez les autres options qui s’offrent à vous
  • Sécurisez votre investissement
     

Etudiez soigneusement le marché avant de vous lancer

Si vous souhaitez investir dans l'immobilier, un premier élément majeur à considérer est l'état du marché et les différents quartiers qui vous intéressent. L'emplacement du bien est un choix stratégique qui ne doit pas être pris à la légère. Optez pour une ville qui connaît un afflux continu de population, dans une zone géographique bien desservie par les transports en commun. Votre logement doit également se situer à proximité d'endroits d'intérêt comme des commerces et des écoles. 
Pour faire le bon choix, prenez le temps nécessaire et ne vous précipitez surtout pas ! Optez pour une ville où la demande locative est plus forte que l'offre. Ainsi vous êtes assurés de trouver un locataire rapidement et de pérenniser votre investissement en réduisant le risque de vacance locative. Consultez les annonces pour avoir un aperçu du taux de logements vacants et les prix pratiqués pour une location. Tenez également compte des offres d'emploi disponibles à proximité : cela peut être une garantie de louer votre bien. 

Choisissez la bonne superficie et diversifiez vos investissements

Un autre conseil est de choisir un bien immobilier avec une superficie suffisante, sans forcément voir trop grand. Diversifier les investissement peut aussi être une bonne idée. Un logement de petite superficie conviendra plutôt à un profil étudiant. Ce profil est intéressant puisque les parents se portent généralement cautions et ont des revenus suffisants pour amortir le prix de la location. Un T3 (avec deux chambres) conviendra plutôt à des familles avec enfants. Ce profil est également intéressant puisque moins propice à un turn-over (et donc potentiellement à une vacance locative). Pensez-y au moment de choisir votre bien immobilier ! 
 

Plusieurs options possibles pour investir dans l'immobilier

Un investissement dans l'immobilier est un processus particulier qui nécessite de connaître un peu les rouages du marché. A côté de l'investissement immobilier traditionnel (acheter un bien pour le mettre en location), on trouve d'autres alternatives qui peuvent s'avérer intéressantes pour certains profils d'investisseurs. 

  • les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) : vous devenez propriétaire associé et percevez directement des loyers sans avoir à gérer l'intendance. Ce placement collectif "Pierre Papier" vous permet de percevoir des revenus locatifs en fonction du prorata des parts investies. La gestion de la SCPI est assurée par une société de gestion, agréée auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF)
  • le crowdfunding immobilier : vous prêtez de l'argent à un promoteur immobilier et percevez en échange des intérêts
  • les sociétés d'investissement immobilier cotées (SIIC): vous achetez des actions dans une société foncière (vous devenez donc actionnaire) et percevez des dividendes en échange de votre investissement.

À retenir

Pour ces types d'investissements, le prix à l'entrée est bas puisque quelques centaines d'euros suffisent à investir. Côté gestion, tout est délégué, pour vous permettre de vous concentrer sur autre chose tout en diversifiant vos placements

Comment sécuriser votre investissement ?

Le propriétaire qui met son bien en location s'expose à des risques divers, comme le défaut de paiement et la dégradation du bien. Pour vous protéger contre ce type de désagrément, vous pouvez souscrire une assurance loyers impayés qui interviendra en cas de litige.

Cette couverture optionnelle ne concerne pas les logements de fonction, locaux commerciaux et artisanaux ainsi que les locations saisonnières. 
Vous avez la possibilité d’opter pour une assurance loyers impayés classique ou bien la garantie universelle des risques locatifs (pouvant couvrir les loyers jusqu’à 70 000 € et les détériorations matérielles jusqu’à un montant de 7 700 €). En règle générale, prévoyez de consacrer environ 2 % du montant de vos loyers à cette assurance. 
 

Vous souhaitez nous
contacter ?

Sur le même sujet

  • Votre premier achat immobilier

    L’achat d’un bien immobilier est un acte impliquant qui requiert du temps. C’est pourquoi, Orpi vous accompagne tout au long de votre …