Achat immobilier : empruntez avant le départ à la retraite

Publié le

Si vous envisagez un investissement immobilier pour compléter vos futures pensions ou pour acheter votre résidence principale ou secondaire, mieux vaut vous y prendre quelques années avant la retraite

Si vous envisagez un investissement immobilier pour compléter vos futures pensions ou pour acheter votre résidence principale ou secondaire, mieux vaut vous y prendre quelques années avant la retraite, conseille le courtier en crédit Vousfinancer.com. Quand ? Idéalement lorsque vous êtes encore en activité, même s’il n’est jamais trop tard pour emprunter, précise le courtier dans une étude parue début avril. Sauf problème de santé spécifique, cela vous permettra notamment d’alléger la facture de l’assurance emprunteur qui, pour un prêt sur dix ans, oscille entre 0,40 et 0,60 % à 50 ans et double dès 60 ans.

Être un senior : avantage ou inconvénient ?

Côté avantage, les seniors constituent de bons clients pour les banques. Déjà propriétaires et détenteurs de produits d’épargne, ils empruntent sur de courtes durées (quinze ans en moyenne) et justifient généralement d’un apport important (plus de 50 000 euros en moyenne) ce qui offrent de solides garanties aux prêteurs. Mais côté inconvénient, les plus de 50 ans peuvent connaître des problèmes de santé renchérissant le coût de l’assurance et les rendant difficilement finançables. Ils subissent aussi de fortes baisses de revenus (entre moins 15 et moins 40 %) au moment du départ à la retraite.

Pourquoi privilégier un financement à crédit ?

Si votre profil vous le permet, pour financer un projet immobilier, mieux vaut emprunter plutôt que de puiser dans votre épargne. Vous profiterez ainsi de taux très bas, dont le montant ne dépend pas de votre âge (taux moyen de 1,49 %), vous bénéficierez aussi à plein de l’effet de levier du crédit et, surtout, en cas de décès, vos héritiers seront mieux protégés : non seulement vous n’aurez pas asséché vos placements – qui leur permettront de faire face financièrement – mais l’assureur interviendra pour régler votre achat immobilier à votre place. Pensez-y ! Acheter à crédit un bien immobilier à la veille de la retraite peut constituer un formidable outil d’optimisation patrimonial et successoral.