Habitat participatif : l’idée fait son chemin

Publié le

Totalement anecdotique il y a quelques années encore, l’habitat participatif fait son chemin

La loi lui reconnaît d’ailleurs depuis 2014 un statut juridique à part entière. Mais qu’en pensent les Français ? Sont-ils intéressés par un logement dans lequel ils pourraient partager des espaces de vie, tels qu’une buanderie, un jardin, une salle de télévision, une chambre d’amis ?

23% des Français sont intéressés par l'habitat participatif

Pour le savoir, Orpi a demandé à Harris interactive de mener l’enquête. Résultat, sur un échantillon de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus, 23 % répondent par l’affirmative, la région parisienne (28 %) devançant d’une courte tête la province (21 %). Un score qui, sans surprise, grimpe de 10 points chez les 18-24 ans. Le clivage se creuse également selon le mode d’habitat : assez logiquement, l’idée séduit deux fois plus les personnes vivant en appartement (30 %) qu’en maison (17 %) et les locataires (28 %) plus que ceux qui sont déjà propriétaires (19 %).

Principaux motifs invoqués par les adeptes de la formule ? Un quotidien plus pratique (42 %) et le partage des charges (31 %). 

Cliquez ici pour voir le communiqué de presse.

Sur le même sujet

La signature du compromis de vente

Lorsqu'un vendeur et un acheteur se mettent d'accord sur une transaction immobilière, ils signent un compromis de vente, mais à quoi vous …

Vendre et acheter

Vous êtes propriétaire et vous souhaitez changer de logement sans crédit relais ? Votre famille s'agrandit, …