Investir dans un bien immobilier énergivore

Publié le • Mis à jour le

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, l'État souhaite améliorer la consommation d’énergie du parc immobilier français. Ainsi, les logements F ou G sur le DPE sont considérés comme des biens à consommation excessive. Orpi fait le point en interrogeant les Français.

Le constat des Français face à la rénovation énergétique

Les Français prennent donc conscience de l’urgence de la situation et souhaitent faire évoluer leurs modes de consommation pour atténuer leur empreinte. Toutes fois, ces actions doivent être facilement adaptables à leurs vies et doivent avoir un faible impact financier. Ainsi, L’Etat a bien compris l’enjeu et souhaite inciter les propriétaires à réaliser de travaux tout en leurs octroyant des aides.
 

Acheter une passoire thermique : une bonne idée ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier et vous êtes intéressé par un logement vieillissant et énergivore, il y a plusieurs choses à savoir :

  • Les passoires thermiques ne sont pas condamnées à le rester. Il s’agit de l’état d’un logement à un instant T, si le propriétaire réalise des travaux de rénovation énergétique, la lettre du DPE sera revue à la baisse.
  • Les travaux d’isolation et d’amélioration sur la partie énergétique peuvent faire l’objet d’une aide de l’état, à condition de faire la demande en amont et de choisir une entreprise labellisée
  • Selon le prix d’achat du bien ainsi que les travaux à réaliser, vous pouvez devenir gagnant sur votre investissement à condition de chiffrer entièrement l’opération.

De nombreux propriétaires sont contraints de vendre leur bien à défaut de pouvoir entreprendre les travaux nécessaires pour continuer à louer leurs biens. En effet, à partir de 2023, les passoires énergétiques les plus énergivores ne pourront plus être loués et cela concernera tous les logements F et G en 2028. Alors certains investisseurs chevronnés peuvent trouver de bonnes opportunités et vous pouvez en faire partie !
 

De nombreuses aides, pour financer les travaux, peu connues des Français

En effet, seulement 22% des Français pensent que ces aides sont une réelle opportunité et en ont déjà ou comptent en profiter. Parmi les personnes qui se sentent les moins concernés, les plus âgés arrivent en tête : 14% des 50-64 ans pensent en profiter contre 32% des 18-24 ans.
Les travaux oscillent entre 15 000 et 60 000€. Pour bénéficier des aides de l’Etat, ses travaux devront être réalisés par un artisan agréé RGE. Ma Prime Renov, Habiter mieux sérénité, l’éco prêt à taux zéro… Autant de solution de financements cumulables allant de 49€ à 50 000€ selon certains critères.
Pour en savoir plus et estimer vos travaux, rendez-vous sur notre simulateur en ligne
 

Tous les chiffres sont issu d'un sondage réalisé par Orpi auprès de ses clients et Opinionway.

Sur le même sujet

L’info en chiffres

Le bilan d’Orpi du 1er semestre 2022

Orpi revient sur le marché immobilier de ces 6 derniers mois et trouve des solutions face à la flambée des prix. Alors que, depuis janvier …