Les jeunes et le logement : portrait

Publié le

Quelles sont les attentes des jeunes en matière de logement ? Orpi a mené l'enquête.

Quelles sont les attentes des jeunes en matière de logement ? Sont-ils proches du modèle de leurs aînés ou aux antipodes ? A quoi rêvent-ils ? Pour le savoir, Orpi a demandé à Opinionway de mener l’enquête auprès des moins de 30 ans. Résultats.

Pas de choc des générations

La moitié des 18-29 ans vit encore chez papa-maman (47 %) ou chez un parent proche (3 %). Quant à l’autre moitié, ils quittent le cocon familial pour une location (34 %), une colocation (3 %) ou sont déjà propriétaires (12 %) ou en cours d’acquisition (10 %). Pourquoi la location ? Pour rester mobile et être libre de changer (27 %) mais surtout par manque de  moyens (44 % ne veulent ou ne peuvent pas s’endetter). Car malgré tout, génération après génération, les aspirations ne changent pas : la propriété reste l’objectif à atteindre par 90 % des jeunes. A terme, 70 % envisagent même un investissement locatif.

Le bon âge pour devenir propriétaire ?

Plutôt entre 30 et 35 ans (54 %). « La trentaine semble constituer un cap déterminant dans l’accession à la propriété, confirme Bernard Cadeau, président du Réseau Orpi. Rien d’étonnant à cela, puisque c’est généralement l’âge de l’installation en couple, de l’arrivée du premier enfant et de la stabilisation de sa vie professionnelle. A ce titre, force est de constater que le CDI reste le critère de référence pour les banques au moment d’attribuer des prêts ! Chez Orpi, nous déplorons le phénomène. Dans un contexte où plus de 80 % des offres d’emploi se font désormais en CDD, cette pratique d’un autre âge constitue indéniablement un frein à l’acquisition des plus jeunes ». Leurs premières motivations pour devenir propriétaire ? Ne plus avoir à payer de loyer (38 %), opter pour un bon investissement (36 %) ou encore se constituer un patrimoine solide pour préparer leur retraite (22 %).

Le logement rêvé des 18-29 ans

A 79 % une maison. Ils rêvent jardin (48 %), prix abordable (46 %), espace (41 %) et sécurité (37 %). Mais surtout et avant tout, haut débit. L’accès à Internet haut débit est plébiscité par 98 % des moins de 30 ans et la 4G par 85 %. « La connectivité du logement est aujourd’hui aussi essentielle que la qualité et l’environnement du bien », témoigne Bernard Cadeau. Figurent également parmi les nouvelles attentes montantes les d’objets connectés pour réaliser des économies d’énergie et renforcer sa sécurité (71 %) et la domotique pour contrôler ses équipements (57 %). 

Sur le même sujet