Loueur en meublé, vous avez jusqu’au 3 mai pour opter pour le régime réel !

Publié le

Si vos revenus locatifs sont inférieurs à 70 000€, vous avez le choix d’opter pour le régime réel, plutôt que d’être soumis au régime du micro-BIC

Si vos revenus locatifs sont supérieurs ou équivalents à 70 000 euros...

En tant que loueur en meublé vous êtes obligatoirement soumis au régime réel.

Si vos revenus sont inférieurs à ce même montant...

Vous avez le choix d’opter pour le régime réel, plutôt que d’être soumis au régime du micro-BIC. L’option pour le réel doit être faite avant le 1er février de l’année d’imposition. 

Toutefois, les loueurs en meublé ayant débuté leur activité en 2018 bénéficient d’un délai supplémentaire. Vous pouvez opter pour le régime réel jusqu’au dépôt de la première déclaration de revenus locatifs : vous avez donc jusqu’au 3 mai 2019. 

NB : Le seuil de 70.000 € s'entend pour une année civile. Ainsi, la première année de location en meublé, pour vérifier si le seuil est ou non dépassé, il faut effectuer un prorata qui se calcule en fonction de la date de début d'activité indiquée dans la déclaration de début d'activité (formulaire P0i) et le 31 décembre de l'année en cours. Ce nombre de jours sera nommé N. Ensuite, il convient de diviser le plafond de chiffre d'affaires par le nombre de jours dans l'année, soit 70.000/365 = 191,78€ et enfin de multiplier ce plafond journalier par N pour obtenir le plafond prorata temporis qui déterminera si le bailleur est soumis de plein droit au régime du micro-BIC ou au régime réel.

Sur le même sujet

Les diagnostics obligatoires

Lorsque vous louez un logement à titre d’habitation (meublée ou nue), à usage de résidence principale ou secondaire, vous devrez annexer au bail certains diagnostics, qui devront bien évidemment être à jour.