Prix de mise en vente, prix de vente : l’écart se resserre

Publié le

Selon le neuvième baromètre Orpi / Explorimmo / Le Figaro immobilier publié mi-septembre 2016, l'écart entre le prix de mise en vente et le prix de vente final se resserre.

La rentrée confirme la reprise amorcée depuis des mois. Le marché de l’immobilier est dynamique, le nombre de transactions progresse et les prix sur certains secteurs très recherchés renouent avec la hausse.

 

Une tendance de fond confirmée par le dernier baromètre des écarts de prix entre la valeur de mise en vente et le montant final de la transaction calculé par le réseau Orpi, en partenariat avec Le Figaro Immobilier et Explorimmo. Publié mi-septembre, il atteint son niveau plancher à - 4,5% en moyenne sur un an. Un écart de prix qui s’avère toutefois plus faible sur les studios (- 4,24 %) que sur les 5 pièces et plus (- 4,91 %) et sur les grandes agglomérations que sur les villes moyennes. Les premières affichent des écarts inférieurs à la moyenne nationale : - 1,99 % à Lyon, - 2,39 % à Bordeaux, - 2,94 % à Paris, - 3,44 % à Strasbourg, à l’exception notable de Nantes et de Nice qui se distinguent avec des taux respectivement à - 4,78 % et - 4,85 %. A noter également trois villes où l’écart de prix observé dépasse encore les 9% : Saint-Martin-Boulogne dans le Pas-de-Calais (- 9,40 %), Romorantin-Lanthenay (- 9,60 %) et Boulogne-sur-Mer (- 11,7 %).

Pour aller plus loin

A lire aussi l’article sur Le Figaro.fr : Les négociations immobilières réduites au strict minimum

Sur le même sujet