Je ne connais pas les étapes primordiales pour vendre mon bien

Publié le • Mis à jour le

Vendre son bien immobilier n’est pas un long fleuve tranquille. En effet, trouver un potentiel acquéreur, c’est bien, mais finaliser une vente, c’est mieux. Il est donc important de connaître les différentes étapes qui vont rythmer la finalisation de la vente de votre bien. Découvrez toutes les informations qui vous seront nécessaires pour passer ces étapes avec brio :

Fixation du prix

Bien que l'intervention d'un professionnel de l'immobilier soit conseillée, il est possible d'estimer vous-même la valeur de vente de votre bien. Pour cela, suivez quelques conseils :
1.    Mesurez le prix de revient du logement. Faites l'addition du prix d'acquisition et des frais d'achat, sans oublier tous les travaux réalisés sur le logement. Vous ne devez pas prendre en considération le coût de votre crédit immobilier ni les intérêts.
2.    Comparez votre appartement avec des biens similaires et situés dans le même secteur. Pour vous faire une première idée, consultez les annonces immobilières publiées dans le quartier ou encore consultez les dernières ventes réalisées dans votre quartier sur le site impôts.gouv.
3.    Prenez en considération l'état d'entretien de votre logement et la présence de certains services et prestations (ascenseur, parking, piscine dans la résidence...). Ces différents éléments peuvent contribuer à faire grimper le prix de vente.

Les diagnostics à réaliser

Une annonce immobilière doit être enrichit par certains diagnostics comme le DPE et le notaire n'accepte aucune signature d'acte de vente en l'absence de diagnostics obligatoires. Ces derniers doivent être fournis par le vendeur. Tournez-vous vers un professionnel diagnostiqueur qui interviendra à votre domicile pour réaliser ce dossier de diagnostics techniques. Selon votre bien, plusieurs diagnostics sont obligatoires : 

  • Le DPE (diagnostic de performance énergétique). Le DPE est un document qui précise quelle est l'étiquette énergie rattachée à votre logement.
  • Le diagnostic électrique et gaz
  • Le diagnostic loi Carrez.
  • Le diagnostic amiante, plomb et termites.
  • Le certificat faisant état de la présence ou de l'absence de risques naturels.
  • Une information sur les mérules.
  • Le plan d’exposition au bruit.

Ces diagnostics prévus légalement doivent être remis à l'acquéreur avant la signature du compromis de vente.

La diffusion de l'annonce immobilière

La 3ème étape du processus de vente Une troisième étape consiste à diffuser l'annonce de votre bien immobilier sur différents supports : Internet et la presse notamment. Cette étape nécessite également de se rendre disponible pour organiser les visites. Si vous déléguez cette tâche à un conseiller immobilier vous vous assurez d'avoir un interlocuteur professionnel qui jouera le rôle d'intermédiaire. Vous gagnez du temps et de la tranquillité d'esprit en pratique. Si vous choisissez de ne pas prendre un intermédiaire, vous devrez mettre vous-même en valeur votre bien. N'hésitez pas à refaire des peintures et à nettoyer votre logement de fond en comble. De même que vos espaces verts qui doivent être parfaitement entretenus.

L'offre d'achat

Après avoir mis votre bien en ligne, géré les dossiers et les visites, vous avez enfin un acquéreur intéressé par votre bien ! Celui-ci peut alors formuler une offre d’achat comportant plusieurs informations :

  • Les informations sur le bien
  • La date et durée de validité de l’offre
  • Le délai de rétractation
  • Les conditions de financement
  • Le prix proposé

Il s’agit de la première étape qui vous permettra de progresser petit à petit vers une vente.
Une fois cette offre reçue, le candidat pourra se retirer si dans le délai convenu vous ne répondez pas selon les modalités convenues ou si vous ne formulez pas de contre-proposition.

Bon à savoir

L’offre d’achat se formalise uniquement à l’écrit. Si vous faites une offre verbale, celle-ci n’a juridiquement aucune valeur.

Le compromis ou la promesse de vente

Une fois que vous avez accepté l’offre d’achat, que les diagnostics sont tous effectués et que vous vous êtes mis d’accord sur le prix et les modalités, vous allez pouvoir signer un compromis ou une promesse de vente. Ces deux documents ont chacun leur spécificité : 

  • Le compromis

C’est un avant contrat qui engage les deux parties. Ainsi, l’acheteur et vous-même devez vous engager à mener la transaction à son terme. Il est signé par les deux parties uniquement avec ou sans officier ministériel. La signature du compromis s’accompagne d’un versement par l’acquéreur d’une somme d’environ 5% à 10% du prix de vente. Cet avant-contrat est gratuit.

  • La promesse de vente 

C’est un avant contrat qui engage uniquement le vendeur à vendre son bien sous conditions particulières sans que l’autre partie au contrat soit engagée à acheter. En contrepartie, l’acheteur verse au vendeur une indemnité d'immobilisation en principe égale à 10 % du prix de vente. La promesse doit être écrite et signée devant un notaire par acte authentique. Les droits d’enregistrement de cette dernière, payés par l’acquéreur, s’élèvent à 125€.

ATTENTION ! Pour l’acquéreur : le délai de rétractation de 10 jours, valable pour les 2 avant-contrats, cours à partir de la réception du document envoyé par lettre recommandée avec accusé de réception.

L'acte de vente définitif

Entre la signature de l’avant contrat et l’acte authentique de vente, il y a minimum 2 à 3 mois. Pourquoi ? Dans ce délai, le droit de préemption de la mairie doit être levé et le financement doit être validé. Lors de la signature, le notaire vérifie la validité des documents transmis et s’assure que les deux parties sont informées du contrat et de ses annexes. Le paiement des sommes dues et la remise des clefs finalisent le processus de vente. L’acheteur peut donc s’y rendre directement après le passage chez le notaire. Le titre de propriété lui parvient généralement un an après la signature de l'acte définitif de vente. 

Sur le même sujet

Les villes moyennes ont la cote !

Depuis 2020, le secteur de l’immobilier s’agite et amène à une nouvelle cartographie immobilière. Nous constatons de nouveaux usages et …