Pour préparer votre retraite, pensez à l’immobilier locatif !

Publié le • Mis à jour le

Investir dans le locatif pour préparer sa retraite, un effet de mode qui rassure ou véritable investissement rentable ?

Une tendance confirmée par le sondage réalisé par Empruntis auprès de porteurs de projet en investissement locatif. D’après les données recueillies par le courtier en crédit*, 33 % d’entre eux ont clairement investi dans l’immobilier locatif pour financer leur retraite : 36 % déclarent avoir effectué un investissement locatif dans le but de générer un complément de revenu et 8 % pour financer leur perte d’autonomie. Un sentiment général qui ressort chez les porteurs de projet en investissement locatif, interrogés par Empruntis entre 2018 et 2019. Ils sont 52 % à avoir projeté un investissement locatif par crainte de l’avenir en général et par appréhension d’une certaine insécurité financière. Un score qui grimpe même à 66 % s’il s’agit d’anticiper le passage à l’âge de la retraite.

Chercher la rentabilité

En parallèle, 23% des personnes interrogées estiment que les investissements bancaires ne sont pas rentables. A raison puisque la baisse des taux d’intérêt, qui profite aux emprunteurs, pénalise les détenteurs d’épargne traditionnelle (assurance vie, livrets…) qui voient la rentabilité de leurs placements réduite quasiment à néant. Pour autant, les Français continuent à bouder les placements boursiers. Allergiques au risque, ils négligent les actions et préfèrent s’orienter vers la pierre. Une solution d’autant plus séduisante qu’ils peuvent financer pratiquement en totalité leur investissement locatif à crédit, et le rembourser en grande partie par la perception de loyers. Un attrait encore renforcé par la coexistence de plusieurs solutions de défiscalisation, non remises en cause par la loi de finances pour 2020. 
 

Sur le même sujet