Comment vendre son appartement ?

Publié le • Mis à jour le

Vous souhaitez vendre votre bien immobilier ? Les démarches à réaliser avant de pouvoir le mettre en vente sont nombreuses. Vous devez suivre les étapes pour que la vente se passe bien et dans les meilleurs délais :

  • Fixer le prix de votre appartement
  • Mettre en avant votre appartement
  • Signer l’offre de vente
  • Faire réaliser les diagnostics obligatoires

Une agence immobilière pourra vous épargner un temps précieux et vous apporter les meilleurs conseils. L’équipe Orpi vous accompagne pour bien vendre votre appartement.

Déterminez le prix de vente de votre appartement

Bien que l'intervention d'un professionnel de l'immobilier soit conseillée, il est possible d'estimer vous-même la valeur de vente de votre appartement. Pour cela, suivez quelques conseils :

  1. Mesurez le prix de revient du logement. Faites l'addition du prix d'acquisition et des frais d'achat, sans oublier tous les travaux réalisés sur le logement. Vous ne devez pas prendre en considération le coût de votre crédit immobilier ni les intérêts.
  2. Comparez votre appartement avec des biens similaires et situés dans le même secteur. Pour vous faire une première idée, consultez les annonces immobilières publiées dans le quartier.
  3. Prenez en considération l'état d'entretien de votre logement et la présence de certains services et prestations (ascenseur, parking, piscine dans la résidence...). Ces différents éléments peuvent contribuer à faire grimper le prix de vente.

Mettez en avant les atouts de votre logement

Pour faire en sorte de vendre votre appartement rapidement et dans les meilleures conditions possibles, nous vous invitons à mettre votre logement en valeur.

L'objectif est de déclencher le coup de cœur chez le futur acquéreur. Pour ce faire, vous devez rendre votre appartement neutre, aérer les lieux et mettre en valeur vos espaces.

Ne laissez pas trop d'objets encombrants ni d'affaires personnelles en grande quantité. De même, les photos trop personnelles doivent être rangées afin de rendre la décoration la plus agréable possible.

Si votre appartement présente quelques dégradations (peinture écaillée, joints de salle de bain moisis, petits trous dans les murs…) n'hésitez pas à remplacer et réparer tout ce qui peut l'être.

En seulement quelques coups de pinceaux et avec des accessoires, vous donnerez une meilleure impression d'ensemble et pourrez vendre votre appartement plus rapidement. Le futur acquéreur doit pouvoir s’imaginer dans votre appartement et s’y installer rapidement sans effectuer de travaux. Sauf si vous décidez de proposer un prix de vente en conséquence.

Signez l'offre de vente avec le futur acquéreur

En matière de vente immobilière, le formalisme du contrat tient une place prépondérante. Pour vendre votre bien immobilier, vous devez trouver un acquéreur.

Ce dernier peut vous faire une proposition de tarif qu'il vous incombe d'accepter ou bien de refuser. Une fois que vous êtes parvenu à la fin des négociations quant au prix de vente, vous passez à l'étape de formalisation de la vente.
Pour ce faire, vous signez une offre de vente avec l'acheteur, ce contrat érigeant les différentes conditions entourant la vente. Il s'agit de déterminer notamment le prix de vente et de préciser les identités respectives des parties.
Une fois que l'offre est signée, vous devez signer un avant-contrat. Il s'agit d'une promesse unilatérale de vente qui vous engage juridiquement vis-à-vis de l'acheteur.
Le compromis de vente est un document juridique qui engagera quant à lui les deux parties

A savoir

L'acte authentique de vente est le dernier acte à signer devant le notaire. La signature intervient en règle générale 3 mois après la signature de l'avant-contrat. Cet acte authentique permet de sceller définitivement l'accord.

 

Faites réaliser les diagnostics obligatoires

Le notaire n'accepte aucune signature d'acte de vente en l'absence de diagnostics obligatoires. Ces derniers doivent être fournis par le vendeur. Tournez-vous vers un professionnel diagnostiqueur qui interviendra à votre domicile pour réaliser ces diagnostics. Vous devez en posséder plusieurs :

  • Le DPE (diagnostic de performance énergétique). Considéré comme le plus connu de tous les diagnostics obligatoires, il est à prévoir obligatoirement par le vendeur. Le DPE est un document qui précise quelle est l'étiquette énergie rattachée à votre logement.
  • Le DDT (diagnostic technique) qui inclue l'ensemble des diagnostics de votre bien immobilier.
  • Le diagnostic loi Carrez.
  • Le diagnostic amiante, plomb et termites.
  • Le certificat faisant état de la présence ou de l'absence de risques naturels.
  • Le diagnostic gaz et électricité.
  • Une information sur les mérules.

Ces diagnostics prévus légalement doivent être remis à l'acquéreur avant la signature du compromis de vente.

Sur le même sujet