Pourquoi souscrire à une assurance habitation ?

Publié le • Mis à jour le

Incendie, dégât des eaux, catastrophe naturelle, cambriolage… Aucun logement n’est à l’abri d’un accident. En cas de sinistre, la souscription à un contrat d’assurance habitation vous permet d’être indemnisé. Voici tout ce que vous devez savoir pour un quotidien plus serein.

Pourquoi assurer son logement ?

La vie quotidienne comporte son lot de risques (incendie, cambriolage…). Les dommages, engageant ou non votre responsabilité, touchent vos biens, votre personne ou affectent un tiers. La souscription de contrat d’assurance habitation, comprenant la responsabilité civile, permettant de faire face au coût de ces imprévus malheureux.

Bon à savoir : en 2022, 49,6 Md€ ont été versés en assurance dommages et responsabilité (France Assureurs)

Que couvre l’assurance habitation ?

Le plus souvent, il s’agit d’une assurance multirisque (MRH) protégeant le patrimoine familial de tous types de sinistres, notamment(1) :

  • Les dommages causés aux biens, bâti et contenu (incendie, dégâts des eaux ou du gel…). Certaines garanties s’ajoutent en option, comme le vol et le bris de glace, parfois les objets de valeur. Un autre type d’assurance protège les véhicules, les espèces, titres et valeurs et les biens professionnels.
  • La responsabilité civile « vie privée » :
    • Permet d’indemniser des voisins ou des tiers, victimes de dommages liés à votre responsabilité ; il peut s’agir de dommages corporels, matériels ou immatériels consécutifs ; la couverture fonctionne en permanence (en vacances, dans un magasin…) ;
    • Protège tous les membres du foyer (famille, personnel, animaux de compagnie). 

 

L’assurance habitation est-elle obligatoire ?

Il n’y a pas d’obligation d’assurer son logement en tant que propriétaire. La responsabilité civile paraît toutefois un minimum très vivement recommandé.

Elle s'avère obligatoire pour les locataires et copropriétaires. Tout locataire louant un logement avec bail d’habitation (meublé ou non) doit souscrire à une assurance (2) dont il présente l’attestation au propriétaire à la remise des clés. À défaut, celui-ci peut en souscrire une au nom du locataire, que ce dernier devra rembourser. Il peut également résilier le bail.

Les règlements de copropriété imposent parfois une assurance habitation spécifique, garantissant ainsi les mêmes garanties à tous.

Comment faire pour assurer son logement ?

Pour trouver l’offre adaptée à vos besoins, vous pouvez contacter :

  • Un professionnel de l’assurance ;
  • Un professionnel de la banque ;
  • Un courtier en assurance pour trouver le contrat adapté à votre situation.

 

La proposition de contrat d’assurance habitation doit comprendre une fiche d’information sur les prix et les garanties ainsi qu’une notice détaillée. Vous devez être informé :

  • Des limites des garanties (montants maximums de remboursement) ;
  • Des conditions de déclenchement de la garantie pour les contrats de responsabilité (à partir de l’avènement des faits ou sur réclamation) ;
  • De la loi applicable et du tribunal à saisir en cas de litige.

 

 Quelle assurance habitation choisir ?

Les assureurs restant libres de fixer leurs tarifs, n’hésitez pas à comparer plusieurs offres. De nombreux comparateurs en ligne vous facilitent la tâche.

Le montant du contrat habitation

Afin de calculer le montant de votre cotisation, l’assureur vous fait remplir un formulaire de déclaration de risques. À partir de l’analyse de vos déclarations, il vous propose des garanties adaptées à votre situation. Il se base notamment sur :

  • Votre lieu de résidence ;
  • La valeur du logement et des biens assurés ;
  • La superficie du logement ;
  • Votre statut (locataire, propriétaire, copropriété) ;
  • Le montant des franchises (plus elles s'avèrent importantes, plus les cotisations s'avèrent faibles).

 

Bon à savoir : votre contrat peut aussi inclure une clause de révision. Dans ce cas, le coût de votre assurance habitation peut faire l’objet d’une revalorisation chaque année.

La résiliation du contrat

L’intention de résiliation de l’assuré se notifie par lettre recommandée avec avis de réception. La résiliation, après la première année de contrat, devient possible : 

  • À tout moment, mais 2 mois minimum avant l’échéance annuelle ;
  • À réception de l’avis d’information de date d’échéance du contrat, 15 jours minimum avant celle-ci. 

 

Dans le cadre d’un déménagement, le contrat d’assurance habitation peut :

  • Se résilier, en amont, en prévenant l’assureur de la date de départ ou dans les 3 mois suivant le déménagement. 
  • Se transférer, en ajoutant un avenant au contrat en cours. 

 

À retenir

  • L’assurance de l’habitation protège le logement, les biens et les membres du foyer en cas de sinistres et de dommages involontaires à des tiers.
  • Elle s'avère obligatoire pour les locataires et les copropriétaires.
  • La résiliation devient possible après la première année, 2 mois minimum avant échéance.

Sources :

(1) Économie.gouv 

(2) Service public

Sur le même sujet