Pourquoi passer par un agent immobilier pour l'achat d'un bien ?

Publié le • Mis à jour le

Vous cherchez à louer, vendre ou acheter un bien, et vous posez la question de recourir ou non à un agent immobilier ? Pour vous décider, notez qu’au-delà de la rémunération qu’il vous coûte, ce professionnel du droit et de la gestion peut vous protéger, vous apporter son expertise et vous faire économiser. Voici une présentation de ce métier réglementé et bien encadré par l’État.

Qu’est-ce qu’un agent immobilier ?

L’agent immobilier est un commercial spécialisé dans la recherche d’acquéreurs pour la vente d’immeubles(1). Il accompagne les démarches des particuliers notamment par la constitution des dossiers et l’estimation de valeur. Sa rémunération repose sur un pourcentage fixé par l’État. Ces agents commerciaux exerçant un métier réglementé doivent pouvoir présenter leur carte professionnelle.

Quel est son rôle pour l’achat d’un bien ?

De manière générale, les missions de l’agent immobilier s’inscrivent dans deux axes principaux :

  • Informer et guider vendeurs et acheteurs sur les biens, les démarches et la réglementation ;
  • Vendre, acheter, louer, gérer des biens pour le client qui le mandate.

Les obligations de l’agent immobilier

Exerçant une profession encadrée par l’État, l’agent immobilier est soumis à plusieurs obligations, dont celles-ci : 

  • Avoir un mandat signé en cours de validité, mentionnant les indications obligatoires (durée, identification du ou des clients, numéro professionnel...) ;
  • Informer sa clientèle par affichage du montant des garanties financières, des modalités de la perception de fonds ;
  • Rédiger des annonces immobilières selon la réglementation ; 
  • Exercer son devoir de conseil.

Quels sont les avantages de passer par un agent immobilier ?

Les plus grands avantages sont certainement le devoir de conseil et la connaissance parfaite des informations et démarches à accomplir pour vendre ou acheter un bien immobilier. Mais ce professionnel protège aussi vos intérêts.

1 - La recherche d’informations sur le bien

L’agent immobilier constitue un dossier sur le bien à vendre (ou à rechercher). Entre caractéristiques administratives et structurelles du bien, il met beaucoup moins de temps qu’un particulier à rassembler l’ensemble des éléments.

Son expérience de juriste lui permet d’analyser les termes de la documentation. Il sait, par exemple, ce que signifie « indivision » en termes d’impact possible sur le déroulement de la vente, sur les négociations, etc. Il maîtrise également les éléments nécessaires à l’achat en copropriété, en comprend les termes juridiques et surtout leur portée.

2 - L’estimation du bien immobilier

L’agent immobilier dispose d’un avantage certain sur les acheteurs particuliers : il sait distinguer une sur ou sous-estimation. Par exemple, chez ORPI, qu’il s’agisse d’évaluer un bien pour la vente duquel il est mandaté, ou qu’il s’agisse de vous accompagner pour un achat et  faire une offre, le conseiller dispose d’atouts professionnels que vous n’avez pas, notamment :

  • L’accès à des banques de données nationales ;
  • Les échanges avec les clubs immobiliers professionnels régionaux ;
  • Et bien sûr son expérience.

Notez que la capacité d’estimer un bien immobilier à sa juste valeur s’avère particulièrement importante, pour les deux parties:

  • Le vendeur ne perd pas d’argent et vend son bien plus rapidement ;
  • L’acheteur peut s’appuyer sur une juste évaluation professionnelle pour monter son dossier de demande de prêt immobilier. Cela peut éviter que la demande de crédit dépasse inutilement la capacité d’endettement et soit rejetée. 

3 - Le conseil et la négociation

Notez que l’agent immobilier vous aide à négocier le prix. Sa position privilégiée entre vendeur et acheteur lui permet de discuter avec l’un et l’autre du point de vue de leurs intérêts propres. Un professionnel fournit des conseils personnalisés à l’une et l’autre partie, un peu à la manière d’un médiateur. Ses compétences lui donnent suffisamment de légitimité pour être écoutées et prises en compte.

La signature du compromis avec l’agent immobilier 

La signature d’un compromis peut se faire sous seing privé, c.-à-d. entre particuliers. Bien sûr, cela accélère la procédure de vente, mais ce contrat, engageant juridiquement les deux parties, doit être rédigé avec une très grande attention. 

Ainsi, les conseillers immobiliers d’ORPI mettent leur expertise au service des vendeurs et acheteurs pour accompagner la rédaction du compromis. Notez enfin qu’au regard de la loi, l’agent immobilier garantit l’existence et la validité du compromis ou promesse de vente conclue sous seing privé. 

À retenir

  • L’agent immobilier exerce une profession réglementée, c.-à-d. encadrée par l’État, notamment au niveau de sa rémunération ;
  • La mission de l’agence immobilière est d’apporter son expertise juridique et commerciale à la recherche et la vente d’immeuble pour autrui ;
  • L’agent immobilier peut accélérer une vente en rédigeant le compromis sous seing privé dont il est légalement garant de la validité. 


(1) Article 1596 du Code civil

Sur le même sujet