Vous êtes propriétaire et vous souhaitez changer de logement sans crédit relais ? Votre famille s'agrandit, vous souhaitez acheter plus grand ? Vous voulez vendre votre bien immobilier actuel en toute sérénité sans pour autant passer à côté de cette opportunité ? 

Les étapes clés pour mener à bien votre projet immobilier :

1ère étape : Anticiper, une opération d’achat revente se prépare

Vendre votre bien au meilleur prix et dans les meilleurs délais, d’un côté, et de l’autre, trouver le bien qui correspond à vos attentes et à votre budget : faire coïncider l’achat et la vente est naturellement idéal, mais ce n’est pas toujours possible. Vendre avant d’avoir acheté ou acheter avant d’avoir vendu, quel que soit le cas de figure, il s’agit d’un projet qui exige une grande préparation et un excellent niveau d’information sur la réglementation, les prix, le marché local ainsi que sur les démarches et formalités à accomplir.

2ème étape : Faites appel à un professionnel

Une transaction réussie implique une grande disponibilité, une connaissance approfondie de la réglementation (et de ses dernières évolutions) et de bien appréhender chacune des étapes de votre projet. En choisissant un interlocuteur dédié qui assurera la coordination de vos deux projets, vous gagnez en confort et en sécurité. 

Trouver dès maintenant l'agence ORPI la plus proche de chez vous. 

Trouver une agence ORPI

3ème étape : Fixer le juste prix de vente

Pas facile d’évaluer votre bien en toute objectivité... C’est cependant primordial. D’autant que le niveau d’information dont disposent aujourd’hui les acheteurs ne permet pas de s’éloigner du prix de marché. Le présenter à un prix trop élevé vous fait courir le risque de limiter le nombre de visites et donc les occasions de vendre rapidement. Dans ce cas, vous perdrez un temps précieux ! En outre, un logement affiché trop longtemps dans les annonces suscite souvent la méfiance des acquéreurs potentiels et doit parfois subir une décote pour trouver preneur. ORPI a conçu pour vous, un moteur d'estimation en ligne. Celui-ci vous donnera une première indication. Toutefois, rien n’égale l’expertise d’un agent immobilier ORPI. En effet, en tant qu'expert local, il pourra se déplacer chez vous afin d’identifier les spécificités de votre bien. 

4e étape : Évaluer votre pouvoir d’achat immobilier

 

L’élaboration d’un plan de financement reste un passage obligé pour concrétiser un projet immobilier sans risquer de déséquilibrer vos finances ou de passer à côté de l’affaire de vos rêves. Un bilan financier préalable le plus précis et réaliste possible s’impose donc : estimez vos ressources, vos dépenses, chiffrez le montant de votre apport personnel et enfin, calculez votre capacité de remboursement. Ensuite, demandez à votre banque ou à un courtier en crédit d’effectuer pour vous des simulations aux conditions réelles de taux, de frais, d’assurance…notamment si vous devez avoir recours à un crédit relais ou à un crédit achat revente pour faire la jonction entre les deux opérations.

5e étape : Chercher… et trouver


Les recherches commencent souvent via Internet afin de mieux voir les types de biens, les surfaces, les quartiers... et les prix. Cependant, d’un côté vous devez trouver un acquéreur pour votre bien et de l’autre vous mettre en quête de l’appartement ou de la maison de vos rêves, ce qui peut s’avérer fastidieux : vous  pouvez faire appel à l’aide d’un professionnel, pour rationaliser au maximum vos démarches et gagner un temps précieux. Il sera capable de gérer concomitamment ces deux opérations, ce qui peut représenter un atout majeur.


Le + : Pensez à créer des alertes pour recevoir en temps réel les annonces des biens correspondant à vos critères de recherche !

6ème étape : Vendre et acheter en toute sérénité


Une fois les négociations achevées, l’accord pris sur les conditions de la transaction (prix, dates...), vous signez un avant-contrat, un compromis ou une promesse de vente avec l’acquéreur d’un côté et le vendeur de l’autre. Les contrats définitifs de vente, quant à eux, seront signés chez le notaire en moyenne dans les 3 mois suivants.