194 biens immobiliers à vendre dans le Finistère

8 biens immobiliers à louer dans le Finistère

Estimez votre bien en agence ou en ligne

Finistère en quelques chiffres

Le département du Finistère (29) est peuplé de 901 290 habitants.
69 % des habitants sont propriétaires et ils gagnent en moyenne 2 330 euros par mois.
246 550 familles y habitent et 48 % de ces familles ont des enfants.
74 % des logements sont des maisons et 13 % sont des résidences secondaires.
Il y a 11 220 commerces de proximité.

1-Immobilier

Critères Finistère Comparé à la région Bretagne
Densité de logements Nombre de logements par hectare

Finistère

1 log/ha

Finistère

1 log/ha
Propriétaires (vs. locataires) Taux de propriétaires (%)

Finistère

69 % 69 %%

Finistère

66 % 66 %%
Ancienneté du logement Médiane des dates de construction des logements

Finistère

1977

Finistère

1976
Résidences secondaires Taux de résidences secondaires (%)

Finistère

21 % 21 %%

Finistère

21 % 21 %%
Petites surfaces (<40 m2) Taux de résidences principales de moins de 40 m² (%)

Finistère

7 % 7 %%

Finistère

7 % 7 %%
Logement social HLM Part des HLM parmi les résidences principales (%)

Finistère

10 % 10 %%

Finistère

10 % 10 %%
Taxe habitation Taux en vigueur (%)

Finistère

25 % 25 %%

Finistère

ND
Taxe enlèvt ordures ménagères Taux en vigueur (%)

Finistère

NA

Finistère

NA
Taxe foncière Taux en vigueur (%)

Finistère

19 % 19 %%

Finistère

ND
Maisons Part des maisons

Finistère

74 % 74 %%

Finistère

72 % 72 %%
Appartements Part des appartements

Finistère

26 % 26 %%

Finistère

28 % 28 %%
Type de maison Segmentation des maisons et des immeubles

Finistère

Maisons récentes

Finistère

Maisons récentes

Guide immmobilier Orpi de Finistère

  1. L’économie florissante du Finistère

    Le département du Finistère, situé plein Ouest sur la carte de France, s’illustre d’abord par son dynamisme démographique. Près d’un million d’habitants, soit près du tiers de la population bretonne, résident sur ce territoire bordé par la mer de la Manche et l’océan Atlantique. Une population jeune, puisqu’une personne sur deux a moins de 40 ans. Quatre villes principales se partagent la croissance économique du département. Brest tout d’abord, puis Quimper, Morlaix et Concarneau. 70 000 entreprises et 400 000 emplois, dans des activités tertiaires, telles que les biosciences, les énergies marines, le numérique et la défense, suffisent à témoigner de l’intérêt d’un investissement immobilier dans le Finistère.
  2. Brest et Quimper, deux locomotives où investir

    La tranquillité et la douceur du climat conférée par le département du 29, sont des atouts majeurs pour convaincre ses habitants de décider d’un achat immobilier dans le Finistère. Un avantage également pour séduire les nouveaux arrivants, familles nombreuses, jeunes retraités ou couples d’actifs en particulier. Brest et Quimper représentent des pôles de vie singuliers, fondamentalement attachés au développement du lien social entres les habitants, à l’essor constant des activités commerçantes, et à la valorisation de leur patrimoine historique et maritime. Ceci explique pourquoi ces villes concentrent une forte attraction immobilière.
  3. Le marché immobilier dans le Finistère

    C’est la stabilité qui caractérise d’année en année le marché immobilier dans le Finistère. Les prix moyens dans le département oscillent entre 1 000 €/m2 et 2 300 €/m2 selon la localité où les investisseurs choisissent de résider, et selon qu’il s’agit d’une maison ou d’un appartement. La tentation d’acheter est si forte ici que les deux tiers des ménages sont propriétaires de leur logement. Il faut souligner cependant la différence de prix entre les principales communes. Ainsi, le prix moyen d’un appartement dans l’un des sept quartiers de Brest est moins élevé que ceux constatés dans le port de Concarneau, station touristique par excellence.
  4. Opportunités d’investir dans le Finistère

    Les maisons constituent les trois quarts du parc immobilier du Finistère. La campagne finistérienne, mais aussi les pôles de Brest et de Quimper, attirent de plus en plus les primo-accédants à la recherche de pavillons bien moins coûteux que sur le littoral. Dans le centre de Brest, il reste par ailleurs toutes sortes d’opportunités à saisir sur le segment des appartements, avec des prix accessibles, y compris dans des artères commerçantes telles que la rue Jean-Jaurès de Brest.

À la découverte de Finistère

Contactez-nous